En savoir plus sur moi

Ma visite au salon de la pâtisserie – 17 juin 2018

Instagram
Facebook
Facebook
Pinterest
image_pdfimage_print

Dimanche je suis allée au salon de la pâtisserie qui se tenait porte de Versailles à Paris, et je voulais vous faire part de mes impressions sur cette première édition. C’est également la première fois que j’assistais à un rendez-vous comme celui-ci et je ne suis pas déçue. J’ai même hâte de voir la deuxième édition, si deuxième édition il y a. Si vous avez hésité et que vous n’avez pas sauté le pas, j’espère bien vous convaincre d’y aller la prochaine fois. Il n’y a aucun placement de produits dans cet article, je vous fais seulement part de mes découvertes sans y gagner quoi que ce soit.

Mes premières impressions avant le salon

J’ai déjà assisté à des salons mais jamais à un salon dédié au sucré. Je trouve l’initiative vraiment chouette et je ne voulais louper ce moment pour rien au monde. Pourtant je ne savais pas trop à quoi m’attendre, j’avais parcouru un peu le site internet, les exposants présents, le programme.

J’ai d’ailleurs trouvé que le site internet manquait d’explications, sur le coup je n’ai pas compris si il fallait s’inscrire pour assister aux tables rondes et aux démonstrations. Bien sûr le prix des masterclass était bien visible mais impossible de trouver comment les réserver. Il s’avère finalement qu’il fallait d’abord sélectionner son entrée classique dans la billetterie pour arriver sur une page avec toutes les masterclass. Bien sûr je m’y suis prise au dernier moment et il n’y avait plus de place, je m’en doutais.

Pour ce qui est des exposants j’avais repéré quelques noms qui me parlaient, quelques stands que j’avais envie de découvrir mais ils n’étaient pas nombreux. J’avais peur d’être déçue mais -SPOILER ALERT- ça n’a pas été le cas ! Lisez jusqu’à la fin si vous voulez découvrir l’apogée de la journée !

Un premier tour des stands surprenant.

Bref, après quelques jours d’impatience, arrive enfin le jour-j ! J’y suis allée le dimanche, dernier jour du salon. Ouverture à 10h, je suis arrivée à 11h mais j’ai fait la queue moins de 5 minutes, le passage de la sécurité était très fluide. La plupart des gens passaient par la billetterie donc l’entrée avec les billets imprimés s’est faite rapidement.

Je déambule quelques instants pour faire le tour des exposants et repérer ce que j’avais envie de faire. Et là, au bout du couloir, je tourne la tête sur la droite pour voir ce qu’il se passe dans ce petit espace fermé et j’aperçois PIERRE HERME. Alors vous me direz que c’était le président d’honneur de cette première édition donc ça paraît logique qu’il soit sur place.

Détrompez-vous, j’avais vu la veille dans sa story Instagram (oui on est fan ou on l’est pas) qu’il se trouvait à Macao. Je n’avais donc aucun espoir de le voir sur le salon. Bon, il était très occupé et une foule s’est très vite formée autour de lui. Cela le rendait inaccessible, même pour une photo très zoomée. Après lecture du planning (non je ne l’avais pas fait avant) je me rends compte qu’il donne une interview dans l’après-midi. Impossible de louper ça !

Les achats et dégustations.

Scrapcooking

Après un premier tour des stands, mon objectif était de faire le plein de colorants en poudre car je n’en trouve pas là où j’habite. Direction le stand de Scrapcooking et maintenant il ne me reste plus qu’à faire des macarons rose, jaunes et orange.

Mic Mac Macaron

Deuxième achat : des macarons de chez Mic Mac Macaron du pâtissier Bruno Laffargue. On (oui parce que je n’étais pas toute seule, je n’aurais jamais pu manger tout ce que j’ai acheté) a choisi des parfums un peu exotiques comme le coquelicot, qui s’avère être le macaron du mois donc une édition limitée et surtout le préféré de mon chéri. Mais aussi des parfums plus classiques comme pâte à tartiner, qui était mon préféré. Finalement, tous les macarons étaient vraiment bons, certains plus sucrés que d’autres mais les parfums sont à tomber.

Fauchon

Troisième passage obligé : l’excellente maison Fauchon. On a goûté les viennoiseries avec une brioche Gianduja et un pain aux raisins. Je n’avais jamais goûté le gianduja et c’est terrible. La brioche était fourrée mais pas du tout écœurante. C’est le petit déjeuner parfait ! Mon chéri a également adoré le pain aux raisins qui est l’une de ces viennoiseries préférées.

Côté pâtisseries, on a pris un flan vanille et une tarte citron. La texture du flan est juste parfaite, caramélisé comme il le faut sur le dessus, c’est délicieux. Quant à la tarte citron, elle est parfaitement équilibrée. La crème n’est pas trop acide, la meringue apporte de la douceur et les morceaux de citrons confits, l’amertume nécessaire.

Une glace à Paris

Pour finir la journée, une bonne glace s’est imposée. Je suis encore plus fan de glaces que de Pierre Hermé je pense (pardon à lui). J’en mange l’été comme l’hiver, rien ne m’arrête. Et quoi de mieux qu’Une glace à Paris pour goûter des parfums originaux ? C’est Emmanuel Ryon, Meilleur Ouvrier de France et Champion du Monde de Pâtisserie avec son ami pâtissier Olivier Ménard qui ouvrent leur première boutique en 2015.

Je ne me souviens plus exactement de l’intitulé de mes parfums mais c’était Sarrasin/Nougatine et Chocolat fumé. Une découverte pour les deux et c’est approuvé. Les glaces ne sont pas trop sucrées, bien onctueuses, les parfums très équilibrés, un régale. Même impression pour mon chéri qui a pris Thé vert Matcha et Caramel croustillant.

Des rencontres exceptionnelles

Le French Biscuit

Comme une envie de ramener un petit quelque chose à mes proches, je m’approche d’un stand de biscuits : Le French Biscuit. Je connaissais le nom et le concept de biscuits à messages personnalisés mais je n’aime pas commander sur internet sans goûter avant. C’était l’occasion ou jamais de goûter et là … MA-GI-QUE !

Les biscuits sont délicieux, pas du tout comparable à d’autres biscuits industriels. Ceux au chocolat et ceux au citron/pavot sont à tomber ! J’en ai pris trois boîtes de 10 biscuits pour la peine ! De quoi faire plaisir à tout le monde. En plus les filles à l’origine du concept sont tout aussi formidables que leurs biscuits. Accueillantes, patientes, souriantes, passionnées par ce qu’elles font. J’ai qu’une chose à dire : Foncez !

Démonstration d’un chef

Bon, je n’ai quand même pas fait que manger sur ce salon, j’ai aussi assisté à une démonstration d’une recette par un chef de chez Häagen-Dazs, un parfait autour de leur parfum Yellow Peach Frozen Yogurt (yaourt glacé avec des morceaux de pêche blanche) qui est une édition limitée. Le chef était très précis dans ses explications, à l’écoute du public qui avait des questions. Malheureusement, même si le dessert me faisait très envie, je n’ai pas été assez rapide pour le goûter.

Pierre Hermé – L’interview

Ce n’était, de toute façon, pas le moment de perdre du temps car l’interview de Pierre Hermé, dont je vous parlais au début, était dans une heure et vu le monde, fallait mieux faire la queue longtemps à l’avance. Après une lutte acharnée, on a enfin réussi à entrer dans la salle d’interview. Pierre Hermé est un pâtissier plein d’humilité et de générosité.

Si il y a un moment à retenir est celui où le présentateur lui demande quel est le plus beau compliment qu’il a reçu dans sa carrière, Pierre Hermé a répondu très naturellement “C’est bon !”. Ce moment résume parfaitement la simplicité de ce Grand Homme. A la fin de l’interview, il a accordé des photos et des autographes aux plus rapides. Ce ne fut pas mon cas, malheureusement. Je suis donc sortie ravie d’avoir pu écouter un chef aussi passionné et passionnant. Mais déçue de ne pas l’avoir approché plus que ça.

François Perret

En sortant, je fais quelques pas et je vois un grand monsieur qui me dit quelque chose sur le stand de l’Ecole Ritz Escoffier, FRANÇOIS PERRET. J’admire énormément ce chef et je rêve de goûter ses pâtisseries un jour. Je ne m’imaginais pas le voir ici à ce moment même. Il a été formidable et a accepté de prendre une photo, de me signer mon billet d’entrée au salon et de discuter quelques instants. Très accessible et toujours très humble. Lorsque je lui ai témoigné mon admiration il m’a répondu “Mais il ne faut pas, je ne fais que des gâteaux.”

C’est déjà fini …

Le salon s’est terminé pour moi sur ce moment formidable. C’était une journée riche en émotions et pleine de bonnes surprises que je ne peux que vous le recommander pour la prochaine édition. Foncez les yeux fermés mais gardez-les bien ouverts, vous pourriez rencontrer des gens exceptionnels.

See you 🙂

image_pdfimage_print
Instagram
Facebook
Facebook
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *