Publié le Laisser un commentaire

Donut XXL au chocolat, Kinders et compagnie

donut xxl chocolat kinders et compagnie

Quel enfant n’a jamais rêvé d’un donut XXL au chocolat rempli de toutes ses sucreries préférées ? Et bien en voilà la recette pour faire plaisir à tout le monde (oui oui même les grands peuvent prendre du plaisir à manger ce genre de dessert !).

♥ Pour être sûr.e de ne pas louper la recette de la pâte, je vous invite à aller voir l’article où elle est expliquée pas à pas et illustrée. Si cette étape est réussie alors plus rien ne pourra vous arrêter.

♥ Faites-vous plaisir sur la garniture, c’est ce qui rend ce dessert si gourmand et regressif. Votre gourmandise est votre seule limite.

6 personnes - ** - 3h

Pâte à donut (pâte à pain au lait)

  • 20g de levure fraîche de boulanger
  • 500g de farine (T45 ou de gruau)
  • 50g de sucre
  • 10g de sel
  • 175g de lait
  • 2 oeufs
  • 100g de beurre
  • 1 oeuf pour la dorure

Glaçage et toppings

  • 200g de chocolat
  • 100g de noisettes
  • Kinders, M&M’S, Twix, et tout ce que vous voulez, faites-vous plaisir !

Vous aurez besoin de

  • Un bon robot avec un crochet
  • Un cul-de-poule
  • Un bol
  • Un mixeur (facultatif)
donut xxl chocolat kinders et compagnie

Pâte à donuts

[xmin+xh de repos+xmin de cuisson]

Ingrédients

  • 20g de levure fraîche de boulanger
  • 500g de farine (T45 ou de gruau)
  • 50g de sucre
  • 10g de sel
  • 175g de lait
  • 2 oeufs
  • 100g de beurre
  • 1 oeuf pour la dorure

Déroulé

  1. Dans le fond du bol, émiettez la levure fraîche. Elle ne doit pas être en contact avec le sucre pour ne pas s’activer trop vite, ni avec le sel pour ne pas annuler son super pouvoir. ♥ Si vous utilisez de la levure sèche, diluez-la avec le lait à température ambiante à ce moment-là.
  2. Ajoutez la farine par dessus pour la protéger du sucre et du sel que vous pouvez alors ajouter dans le bol.
  3. Finissez par le lait et les deux œufs. ♥ Si vous utilisez de la levure sèche, vous avez déjà mis le lait dans le fond du bol.
  4. Mélangez avec le crochet à vitesse lente pour amalgamer tous les ingrédients.
  5. Une fois les ingrédients bien mélangés, pétrissez à vitesse moyenne pendant 8 à 10 minutes.
  6. Ajoutez le beurre bien froid et en parcelles. Mélangez à petite vitesse pour bien l’incorporer.
  7. Une fois le beurre complètement disparu, pétrissez de nouveau pendant 10 minutes à vitesse moyenne. La pâte doit se décoller des parois du robot. On observe un voile fin lorsque l’on tire la pâte. C’est le réseau glutineux qui permet à la pâte de pousser.
  8. Votre pâte est prête pour une bonne sieste. Mettez-la en boule, filmez-la sans la serrer et laissez-la reposer au frais quelques heures. Une nuit ou une demi journée idéalement.
  9. Votre pâte a poussé au frais, il faut alors la dégazer. Débarrassez-la sur votre plan de travail et donnez lui des coups de poing.
  10. C’est maintenant l’heure du façonnage.
  11. Avec la moitié de la pâte, formez une couronne / un donut de 2-3cm d’épaisseur. Avec la deuxième moitié, vous pouvez faire un deuxième gros donut, des petits donuts ou même des brioches. ♥ Pour des formes parfaites, vous pouvez utiliser des emporte-pièces ronds de tailles différentes pour faire la forme du donut.
  12. Dorez vos donuts avec un oeuf pour éviter que la pâte ne sèche pendant la pousse.
  13. Faites pousser, environ 1h, votre pâte dans un pièce dont la température est entre 25°C et 28°C. ♥ En été, la cuisine suffit amplement, en hiver je la mets près d’un radiateur ou dans le four allumé au minimum avec la porte entre-ouverte.
  14.  Une fois la pâte bien gonflée, faites la frire dans un bain d’huile de friture. ♥ L’huile ne doit pas être trop chaude sinon votre donut XXL va dorer à l’extérieur mais n’aura pas le temps de cuire à l’intérieur.

Glaçage et topping

[30min]

Ingrédients

  • 200g de chocolat
  • 100g de noisettes
  • Kinders, M&M’S, Twix, et tout ce que vous voulez, faites-vous plaisir !

Déroulé

  1. Pour le glaçage, faites fondre le chocolat et ajoutez-y les noisettes mixées (si vous avez un mixeur) ou écrasées (sinon).
  2. Une fois votre donut XXL froid, recouvrez-le de glaçage.
  3. Faites prendre légèrement le glaçage au frais pour ne pas faire fondre les décorations que vous allez mettre dessus.
  4. Faites-vous plaisir sur l’utilisation de Kinders, Twix et autres barres chocolatées, succès garantis pour les petits comme pour les grands !

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Gâteau au yaourt (de mon enfance)

Tellement simple et tellement bon. Le gâteau au yaourt c’est LE souvenir de mon enfance. Celui qui a le goût de l’insouciance, des goûters chez mamie en rentrant de l’école, des batailles avec les cousins pour savoir qui a pris la plus grosse part. Chez nous, les cousins le mangent avec de la confiture et pour ma soeur et moi c’est pâte à tartiner. Mais ce qui est bien avec ce gâteau c’est que chacun le mange comme il en a envie. Parfois mamie y met même des pommes, et c’est vraiment un délice. Par contre mamie si tu me lis, pardonne-moi j’ai un petit peu changé la recette. Mais ça ne change vraiment pas le goût ni la texture.

6 personnes - * - 1h

Gâteau au yaourt

  • 1 pot de yaourt nature
  • 1 pot de sucre
  • 3 pots de farine
  • 3 oeufs
  • ½ pot d’huile
  • 1 sachet de levure chimique
  • (facultatif) 1 sachet de sucre vanille

Vous aurez besoin de

  • Un cul-de-poule
  • Un fouet
  • Un moule à manquer

Gâteau au yaourt

[15min+30min de cuisson]

Ingrédients

  • 1 pot de yaourt nature
  • 1 pot de sucre
  • 3 pots de farine
  • 3 oeufs
  • ½ pot d’huile
  • 1 sachet de levure chimique
  • (facultatif) 1 sachet de sucre vanille

Déroulé

  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Dans le cul-de-poule, videz votre yaourt mais conservez le pot.
  3. Remplissez ce pot de sucre et ajoutez-le au yaourt. Mélangez.
  4. Ajoutez 3 pots de farine, la levure et le sucre vanillé, puis mélangez encore.
  5. Finissez par les oeufs et le demi pot d’huile.
  6. Mélangez pour obtenir une pâte homogène.
  7. Versez votre pâte dans votre moule beurré ou tapissé de papier cuisson.
  8. Enfournez pendant 20 à 30 minutes selon votre four.
    Pour surveiller la cuisson, plantez un couteau dans le gâteau. C’est lorsque la lame ressort sèche que l’on sait que le gâteau est cuit.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Brioche fourrée à la pâte à tartiner

brioche fourrée

Si vous trainez un peu sur les réseaux sociaux, vous avez du vous rendre compte de l’engouement récent pour les babka. Mais qu’est-ce qu’une babka ? Aujourd’hui c’est devenu une brioche fourrée de chocolat et de noisettes, tressée puis mise en forme dans un moule à cake. Mais l’origine de la babka est plutôt polonaise. Celle d’aujourd’hui ressemble d’ailleurs plus à un kranz juif qu’à une babka polonaise. Enfin bref tout ça est bien flou, c’est pourquoi j’ai choisi d’appeler ma brioche “Brioche fourrée à la pâte à tartiner” tout simplement.

Il est essentiel de respecter plusieurs conditions pour réussir la brioche. D’abord, vous devez avoir un bon robot qui tienne la route. Le pétrissage est long et demande beaucoup d’énergie. Si votre robot n’est pas assez robuste il risque de vous lâcher entre les doigts pour plusieurs raisons. Le moteur peut ne pas être assez solide pour tenir sur la durée, il va alors chauffer et certainement mourir La carcasse peut ne pas être assez solide et certains éléments vont casser comme l’attache du crochet.

Ensuite le choix de la levure est primordial. Je n’ai jamais réussi à obtenir une bonne brioche avec de la levure sèche trouvée au rayon des préparations pour pâtisserie. Je prends de la levure fraîche que je trouve au supermarché à côté des pâtisseries fraîches. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez toujours demander à votre boulanger de quartier il sera certainement ravi de vous aider. Les cubes de levure font 40g, une fois ouverte il faut bien la refermer et la consommer sous une semaine. Une bonne excuse pour refaire de la brioche rapidement.

Pour finir, les quantités peuvent paraître énormes mais je vous assure que ça part très très vite.


8 personnes – ∗∗ – 12h

♦ Ingrédients

◊ 20g de levure fraîche de boulanger
◊ 500g de farine (T45 ou de gruau)
◊ 50g de sucre
◊ 10g de sel
◊ 6 oeufs
◊ 250g de beurre
◊ 1 oeuf pour la dorure


Vous aurez besoin de :

◊ Un bon robot avec un crochet
◊ Un pinceau


  1. Dans le fond du bol, émiettez la levure fraîche. Elle ne doit pas être en contact avec le sucre pour ne pas s’activer trop vite, ni avec le sel pour ne pas annuler son super pouvoir.
  2. Ajoutez la farine par dessus pour la protéger du sucre et du sel que vous pouvez alors ajouter dans le bol.
  3. Finissez par les œufs.
  4. Mélangez avec le crochet à vitesse lente pour amalgamer tous les ingrédients.
  5. Une fois les ingrédients bien mélangés, pétrissez à vitesse moyenne pendant 8 à 10 minutes.
  6. Ajoutez le beurre bien froid et en parcelles. Mélangez à petite vitesse pour bien l’incorporer.
  7. Une fois le beurre complètement disparu, pétrissez de nouveau pendant 10 minutes à vitesse moyenne. La pâte doit se décoller des parois du robot. On observe un voile fin lorsque l’on tire la pâte. C’est le réseau glutineux qui permet à la pâte de pousser.
  8. Votre pâte est prête pour une bonne sieste. Mettez-la en boule, filmez-la sans la serrer et laissez-la reposer au frais quelques heures. Une nuit ou une demi journée idéalement.
  9. Votre pâte a poussé au frais, il faut alors la dégazer. Débarrassez-la sur votre plan de travail et donnez lui des coups de poing.
  10. C’est maintenant l’heure du façonnage.
  11. Séparez votre pâte en deux pour faire 2 brioches.
  12. Etalez la première moitié en un grand rectangle.
  13. Recouvrez-le d’une fine couche de pâte à tartiner en laissant 3-4cm de libre sur un des 4 bords. Vous pouvez aussi y ajouter des noisettes concassées, des amandes éffilées, ou tout ce que vous voulez.
  14. Roulez votre pâte en commençant par le bord opposé à celui où vous avez laissé de la pâte vide. Cela va permette de souder la pâte et éviter qu’elle se déroule.
  15. Coupez votre boudin en deux dans le sens de la longueur.
  16. Torsadez vos deux brins. Je les ai ensuite mis en cercle mais vous pouvez les mettre dans un moule à cake, les laisser comme ça, ou faire comme vous voulez en fait.
  17. Une fois les deux brioches formées, dorez-les avec un oeuf battu.
  18. Il faut maintenant les faire pousser. Pour cela, j’allume mon four au minimum et je laisse la porte entrouverte. Vérifiez bien la température, elle ne doit pas dépasser les 28°C. Laissez les brioche gonfler pendant une heure.
  19. Sortez les brioches du four. Dorez-les.
  20. Faites chauffer le four à 180°C. Une fois le four chaud, vous pouvez enfourner les brioches pour 20-30 minutes, surveillez bien votre four.
  21. Laissez refroidir avant de déguster, ou déhustez tiède, c’est une tuerie.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Crêpes au chocolat

crêpes au chocolat

La chandeleur arrive à grands pas et je voulais proposer ici une recette originale en troquant les crêpes habituelles en une version au chocolat. Il s’avère que finalement elles sont partout ces crêpes au chocolat, tant pis pour l’originalité.

Sinon pour la petit histoire, j’ai repris ma recette de crêpes classiques et j’y remplacé une partie de la farine par du cacao en poudre. Pas certaine que ça fonctionnerait correctement, j’y suis un peu allé à l’instinct. Et le résultat est bluffant. Je suis super satisfaite. La pâte est juste épaisse comme il faut pour faire des crêpes bien moelleuses et surtout pour qu’on n’ai pas besoin de rajouter quoi que ce soit mais qu’elles restent gourmandes à souhait !

Mon petit conseil serait de bien faire chauffer la poêle avant d’y faire la première crêpe pour éviter qu’elle ne colle. Je me suis faite avoir sur les deux premières qui ont complètement collé. Bon après c’est aussi une bonne excuse pour goûter avant tout le monde.


8 personnes – ∗ – 1h

♦ Ingrédients

◊ 500g de lait
◊ 320g de farine
◊ 30g de cacao en poudre non sucré
◊ 75g de sucre
◊ 75g de beurre
◊ 6 oeufs


Vous aurez besoin de :

◊ Un cule de poule
◊ Un fouet
◊ Une poêle


  1. Faites fondre le beurre.
  2. Commencez par mettre la farine, le cacao en poudre et le sucre dans le cul-de-poule.
  3. Puis ajoutez-y les œufs, fouettez le tout pour obtenir une pâte homogène.
  4. Ajoutez le lait petit à petit tout en fouettant entre chaque ajout afin d’éviter les grumeaux.
  5. Finissez par ajouter le beurre fondu.
  6. Posez la poêle sur feu moyen pour la faire chauffer.
  7. Versez une louche de pâte dans la poêle et laissez cuire quelques secondes.
  8. Retournez pour cuire l’autre côté quelques secondes.
  9. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte.
  10. Pour conserver vos crêpes, emballez-les dans du papier aluminium.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Gianduja maison

gianduja

Que dire ? Je suis sans voix. Ce truc c’est dingue comme c’est bon ! Je l’ai découvert à travers les pâtisseries de Christophe Michalak qui l’utilise beaucoup et a transmis sa propre recette. Je l’ai trouvée sur le blog Empreinte Sucrée que j’adore. Le gianduja c’est un mélange de noisettes, sucre et chocolat, super simple à faire. Alors oui c’est calorique, mais c’est tellement bon que ce n’est pas grave. Je l’ai utilisé dans un entremet pour changer du praliné et c’était une vraie réussite. Je vais refaire ça très vite ! Il en a fallu de peu pour que je mange tout pendant la séance photo. Une torture ces séances, une heure pendant laquelle il faut tout faire pour rendre le produit appétissant. Mais pour le coup, il a pas fallu grand chose, je pense qu’il parle de lui même.


4 personnes – ∗ – 1h

♦ Gianduja

◊ 150g de noisettes
◊ 150g de sucre glace
◊ 150g de chocolat au lait


Vous aurez besoin de :

◊ Un bon mixeur
◊ Une casserole


  1. Torréfiez les noisettes à la poêle. Faites chauffer une poêle à feu doux, mettez-y les noisettes et laissez-les dorer.
  2. Une fois torréfiées, émondez les noisettes. C’est à dire enlevez la peau en frottant les noisettes dans un torchon propre ou entre vos mains.
  3. Mixez les noisettes et le sucre glace jusqu’à obtenir une pâte de noisettes. ♥ J’avoue que mon mixeur n’était pas assez puissant pour obtenir une pâte alors je me suis arrêtée à la phase de poudre très fine et ça fonctionne plutôt bien.
  4. Ajoutez le chocolat fondu et mixez jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  5. Versez dans un plat ou sur une plaque à bords hauts et laissez prendre au frais.
  6. Découpez des cubes.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Compote pommes & poires caramélisées

compote pommes et poires caramélisées

La compote est une recette que tout le monde connaît et chacun en a sa propre version, voire tout un carnet de déclinaisons. Aujourd’hui je vous propose une version à moi : la compote pommes/poires caramélisées. Un régal !


4 personnes – ∗ – 1h

♦ Compote

◊ 3 pommes
◊ 1 càs d’eau
◊ 2 poires
◊ 50g de sucre


Vous aurez besoin de :

◊ Une casserole
◊ Une poêle
◊ Un mixeur (selon les goûts)


  1. Épluchez et coupez les fruits en morceaux en gardant les poires d’un côté et les pommes de l’autre.
  2. Pendant ce temps, faites fondre votre sucre dans une poêle jusqu’à obtenir du caramel.
  3. Ajoutez-y les poires, mélangez, couvrez et laissez mijoter à feu doux.
  4. Mettez vos pommes dans une casserole avec une cuillère d’eau, couvrez et laissez mijoter à feu doux.
  5. Mélangez régulièrement dans les deux récipients.
  6. Une fois les poires bien caramélisées, versez-les dans la casserole avec les pommes.
  7. Puis laissez mijoter à feu doux jusqu’à obtenir une consistance de compote en mélangeant régulièrement pour que la compote n’accroche pas le fond de la casserole.
  8. Enfin, vous pouvez mixer la compote si vous l’aimez sans morceau comme moi.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Les crêpes de Nicolas Paciello

Samedi c’est la chandeleur, alors pour l’occasion voici une recette de circonstance. Mais attention je vous propose aujourd’hui la recette de Nicolas Paciello ! Ou presque … oui parce que je ne sais pas suivre une recette à la lettre et qu’il faut toujours que je l’adapte. Nicolas Paciello est un chef que j’admire énormément et il a sorti un livre fin 2018 qui s’appelle “Le carnet de recettes qui déchire”. Il me tardait de tester ses recettes et vous faire un retour. C’est donc chose faite !

Depuis que je sais faire des crêpes je les ai toujours faites de la même manière avec la même recette. Elles étaient bonnes mais j’y trouvais quelques défauts quand même. Et Nicolas Paciello a résolu tous mes problèmes ! Les crêpes ne sèchent pas au fil des jours, pas besoin de huiler la poêle toutes les deux crêpes et surtout elle est garantie SANS GRUMEAUX.


8 personnes – ∗ – 1h

♦ Ingrédients

◊ 500g de lait
◊ 350g de farine
◊ 75g de sucre
◊ 75g de beurre
◊ 6 oeufs


Vous aurez besoin de :

◊ Un cule de poule
◊ Un fouet
◊ Une poêle


  1. Faites fondre le beurre.
  2. Commencez par mettre la farine et le sucre dans le cul-de-poule.
  3. Puis ajoutez-y les œufs, fouettez le tout pour obtenir une pâte homogène.
  4. Ajoutez le lait petit à petit tout en fouettant entre chaque ajout afin d’éviter les grumeaux.
  5. Finissez par ajouter le beurre fondu.
  6. Posez la poêle sur feu moyen pour la faire chauffer.
  7. Versez une louche de pâte dans la poêle et laissez cuire quelques secondes.
  8. Retournez pour cuire l’autre côté quelques secondes.
  9. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte.
  10. Pour conserver vos crêpes, emballez-les dans du papier aluminium.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Pain au lait d’amande maison pas à pas

pain au lait d'amande maison pas à pas avec photos

Avant de m’inscrire pour le CAP j’avais très peur de la brioche et des viennoiseries. Mais depuis les entraînements je me suis trouvée une vrai passion pour la brioche. C’est très long mais je m’éclate à les faire sous différentes formes et à différents parfums comme cette pâte à pain au lait d’amande. Donc naturellement je partage avec vous une de mes meilleures trouvaille en pâtisserie.

Il est essentiel de respecter plusieurs conditions pour réussir la brioche.

♥ D’abord, vous devez avoir un bon robot qui tienne la route. Le pétrissage est long et demande beaucoup d’énergie. Si votre robot n’est pas assez robuste il risque de vous lâcher entre les doigts pour plusieurs raisons. Le moteur peut ne pas être assez solide pour tenir sur la durée, il va alors chauffer et certainement mourir La carcasse peut ne pas être assez solide et certains éléments vont casser comme l’attache du crochet.

♥ Ensuite le choix de la levure est primordial. Je n’ai jamais réussi à obtenir une bonne brioche avec de la levure sèche trouvée au rayon des préparations pour pâtisserie – Aujourd’hui j’y arrive ! Je remplace 20g de levure fraîche par 10g de levure sèche de boulanger que je dilue dans le lait à température ambiante au fond du bol. L’idéal c’est quand même de prendre de la levure fraîche qu’on peut trouver au supermarché à côté des pâtisseries fraîches. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez toujours demander à votre boulanger de quartier il sera certainement ravi de vous aider. Les cubes de levure font 40g, une fois ouverte il faut bien la refermer et la consommer sous une semaine. Une bonne excuse pour refaire de la brioche rapidement.

♥ Pour finir, les quantités peuvent paraître énormes mais je vous assure que les pains au lait partent à une vitesse folle.

8 personnes - ** - 3h

Pâte à pain au lait d'amande

  • 20g de levure fraîche de boulanger
  • 500g de farine (T45 ou de gruau)
  • 50g de sucre
  • 10g de sel
  • 175g de lait d’amande non sucré
  • 2 oeufs
  • 100g de beurre
  • 1 oeuf pour la dorure

Vous aurez besoin de

  • Un bon robot avec un crochet
  • Un pinceau
  • Des ciseaux
pain au lait d'amande maison pas à pas avec photos

Pain au lait d'amande

[30min+30min de repos+15min+1h de repos+15min de cuisson]

Ingrédients

  • 20g de levure fraîche de boulanger
  • 500g de farine (T45 ou de gruau)
  • 50g de sucre
  • 10g de sel
  • 175g de lait d’amande non sucré
  • 2 oeufs
  • 100g de beurre
  • 1 oeuf pour la dorure

Déroulé

  1. Dans le fond du bol, émiettez la levure fraîche. Elle ne doit pas être en contact avec le sucre pour ne pas s’activer trop vite, ni avec le sel pour ne pas annuler son super pouvoir.
  2. Ajoutez la farine par dessus pour la protéger du sucre et du sel que vous pouvez alors ajouter dans le bol.
  3. Finissez par le lait et les deux œufs.
  4. Mélangez avec le crochet à vitesse lente pour amalgamer tous les ingrédients.
  5. Une fois les ingrédients bien mélangés, pétrissez à vitesse moyenne pendant 8 à 10 minutes.
  6. Ajoutez le beurre bien froid et en parcelles. Mélangez à petite vitesse pour bien l’incorporer.
  7. Une fois le beurre complètement disparu, pétrissez de nouveau pendant 10 minutes à vitesse moyenne. La pâte doit se décoller des parois du robot. On observe un voile fin lorsque l’on tire la pâte. C’est le réseau glutineux qui permet à la pâte de pousser.
  8. Votre pâte est prête pour une bonne sieste. Mettez-la en boule, filmez-la sans la serrer et laissez-la reposer au frais quelques heures. Une nuit ou une demi journée idéalement.
  9. Votre pâte a poussé au frais, il faut alors la dégazer. Débarrassez-la sur votre plan de travail et donnez lui des coups de poing.
  10. C’est maintenant l’heure du façonnage.
  11. Pesez 16 boules de 55g en moyenne. Gardez-en 8 avec vous et réservez les 8 autres au frais.
  12. Aplatissez votre boule avec la paume de votre main. Rabattez les quatre coins, retournez votre pâton et faites une boule en le roulant sur le plan de travail avec le creux de votre main. Faites maintenant un boudin dont la largeur est celle de votre main.
  13. Une fois les huit pains au lait formés, dorez-les avec un oeuf battu.
  14. Il faut maintenant les faire pousser. Pour cela, j’allume mon four au minimum et je laisse la porte entrouverte. Vérifiez bien la température, elle ne doit pas dépasser les 28°C. Laissez les pains au lait gonfler pendant une heure.
  15. Pendant que la première fournée pousse, façonnez les huit prochains pains au lait, dorez-les et laissez-les au frais jusqu’à les faire pousser.
  16. Une fois que la première fournée a fini de pousser, mettez la deuxième fournée dans le four pour une heure.
  17. Dorez à nouveau la première fournée puis entaillez les pains au lait. Plongez la pointe des ciseaux dans la dorure toutes les deux entailles. Placez vos ciseaux à la verticale pour faire vos entailles.
  18. Vous pouvez laissez vos pains au lait à température ambiante le temps que le four se libère.
  19. Une fois la deuxième pousse finie, faites chauffer votre four à 180°C. Puis enfournez la première plaque pour 15 minutes. Vos pains au lait doivent être bien dorés. Laissez refroidir avant de déguster.
  20. Pendant ce temps là, dorez et entaillez la deuxième fournée. Puis enfournez-la pendant 15 minutes également.
  21. Vous avez hâte d’être au petit-déjeuner ou au goûter ? Moi oui !

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Chocolats fourrés au caramel au beurre salé

chocolats fourrés au caramel au beurre salé

Pour Noël il y a toujours quelqu’un à qui on offre des chocolats, soit parce que cette personne est ultra gourmande soit parce qu’on n’a aucune idée de quoi lui offrir d’autre. Dans tous les cas, depuis quelques années j’ai décidé de les faire moi-même et vous pouvez maintenant en faire de même. Je vous assure que le geste n’en sera que plus apprécié. Chez moi, le best seller sont mes chocolats fourrés au caramel au beurre salé alors pour cette première je ne pouvais pas passer à côté de cette association.

♥ Je vous conseille tout de même de prévoir plusieurs moules car le chocolat se travaille rapidement et en grande quantité.

♥ Diminuer la quantité de chocolat est risqué car la température augmenterait plus rapidement et serait plus difficile à gérer lors du tempérage.


4 personnes – ∗∗ – 2hchocolats fourrés au caramel au beurre salé

♦ Coques en chocolat

  • 300g de chocolat noir (Valrhona Caraïbe à 66% pour moi, je vous prépare (bientôt) un article sur le chocolat où je vous en parlerai plus en détails mais choisissez un chocolat noir que vous aimez c’est le plus important) 

♦ Caramel au beurre salé coulant

  • 150g de crème liquide
  • 200g de sucre
  • 50g de beurre salé

Vous aurez besoin de :

  • Moules de votre choix
  • Un thermomètre
  • Deux casseroles
  • Un cul-de-poule
  • Une spatule en bois

[20min+40min de repos]
Commencez par le caramel car il doit refroidir avant de le mettre dans les chocolats.
  1. Dans une grande casserole, faites fondre le sucre à feu doux.
  2. Dans une deuxième casserole, faites chauffer la crème pour la porter à ébullition.
  3. Une fois que le sucre a une belle couleur brune de caramel, ajoutez-y la crème liquide bouillante. Procédez petit à petit car la réaction est très impressionnante et risque de déborder de la casserole si vous versez en une seule fois.
  4. Ne laissez jamais du sucre cuire trop longtemps sinon il va brûler et ce n’est vraiment pas bon. Si votre crème n’est pas bouillante, retirez votre sucre du feu puis remettez-le lorsque la crème commence à bouillir.
  5. Si le sucre se fige au contact de la crème, laissez le mélange sucre-crème fondre doucement à feu doux.
  6. Une fois le mélange bien lisse, retirez-le du feu et mettez-y le beurre froid en parcelles. Mélangez le tout à la spatule jusqu’à dissolution complète du beurre.
  7. Réservez votre caramel dans un récipient propre, filmé au contact.

[1h+1h de repos]
Il est maintenant temps de tempérer le chocolat pour en faire de jolis bonbons bien brillants. Pour faire simple et efficace, le tempérage sert à rendre votre chocolat brillant (sous condition d’un autre facteur à voir après) mais permet surtout qu’il se tienne et ne fonde pas instantanément lorsque vous le prenez dans vos mains. Le choix des moules joue beaucoup sur le rendu brillant des chocolats. Les moules en polycarbonates sont idéaux et permettent un rendu parfait. MAIS ils sont bien sûr plus chers que les moules en silicone et tant que vos “clients” ne sont pas trop regardants sur le rendu final, le silicone suffit.
  1. Mettez votre chocolat concassé (ou en pistoles) dans un saladier posé sur une casserole avec un fond d’eau pour faire un bain marie.
  2. Préparez également un saladier plus grand avec un fond d’eau froide et des glaçons pour faire un bain marie froid/
  3. Chauffez votre chocolat jusqu’à 40°C-45°C maximum.
  4. Sortez le saladier du bain marie chaud et plongez-le dans le bain marie froid.
  5. Surveillez la température, le chocolat doit redescendre à 27°C.
  6. Remettez-le sur le bain marie chaud (pas besoin de rallumer le feu, la vapeur suffira) pour le faire remonter à 29°C-30°C, température à laquelle il est idéal à travailler.
  7. Coulez-votre chocolat dans votre moule et retournez-le sur le saladier pour en faire couler l’excédent. Vous pouvez également chemiser vos moules avec un pinceau mais faites attention à ce que la couche ne soit pas trop fine sinon vous aurez des difficultés au démoulage.
  8. Raclez votre moule avec une spatule (plus facile si elle est en métal) pour enlever l’excédent de chocolat et faire des bords propres.
  9. Faites prendre en congélateur le temps de couler le deuxième moule.
  10. Si vous avez peur que les coques soit trop fines, coulez à nouveau du chocolat dans votre moule. Remettez-le au congélateur avant de mettre du caramel.
  11. Lorsque le premier moule est pris, versez-y du caramel à température ambiante. Puis recouvrez de chocolat et raclez encore une fois. 
  12. Laissez prendre les bonbons au congélateur.
  13. Le caramel doit être à température ambiante ou froid sinon il fera fondre le chocolat déjà moulé.
  14. Procédez de même avec les moules suivants.
  15. Démoulez délicatement vos bonbons une fois qu’ils sont pris. Avec un moule en silicone, faites attention à ne pas les casser si la coque est trop fine. Avec des moules en polycarbonate, tapotez votre moule sur votre plan de travail en l’inclinant pour taper sur la tranche. Les bonbons se décollent tout seuls s’ils sont bien pris.

chocolats fourrés au caramel au beurre salé

Enjoy 🙂

Publié le 2 commentaires

Sucettes en meringue (les enfants adorent)

sucettes en meringue française

Lundi c’est la rentrée et quoi de mieux que de pâtisser avec ses enfants pour profiter des derniers instants en famille ? Préparez ces sucettes en meringue trop mignonnes pour le goûter de vos enfants pour qu’ils soient ravis de vous raconter leurs premiers jours d’école. Le seul risque est de devoir agrandir la table pour accueillir tous les copains/copines qui voudront les goûter. Puis si vous n’avez pas d’enfants vous pouvez aussi faire ces meringues pour vous faire plaisir et retomber en enfance le temps de les déguster.


18 sucettes – ∗ – 1h30sucettes en meringue

♦ Sucettes en meringue

  • 100g de blancs d’oeufs
  • 100g de sucre en poudre
  • 100g de sucre glace
  • Du colorant en poudre

Vous aurez besoin de :

  • Un batteur électrique
  • Un cul de poule
  • Une poche à douilles
  • Du colorant en poudre

[20min]
La meringue française ce n’est pas très compliqué à réaliser mais pour que la cuisson se passe bien, il est préférable de respecter quelques astuces. Vous pouvez retrouver toutes ces astuces dans mon article sur la meringue française juste ici. Si vous êtes familiers avec la recette voici juste un petit rappel :meringue francaise
  1. Fouettez un tiers du sucre avec les blancs d’oeufs.
  2. Lorsque le mélange mousse, ajoutez un deuxième tiers de sucre et augmentez la vitesse du batteur.
  3. Finissez par le dernier tiers de sucre lorsque les oeufs commencent à monter.
  4. Battez jusqu’à prise complète de la meringue.

[15min+45min de cuisson]
Les étapes particulières pour les sucettes :
  1. Préchauffez votre four à 110°C.
  2. Une fois votre meringue montée, réservez-en la moitié dans un bol.
  3. Colorez la deuxième moitié avec une pointe de couteau de colorant en poudre.technique pochage bicolore
  4. Utilisez une de mes techniques de pochage bicolore pour créer de belles meringues originales. Pochez les sucettes sur du papier cuisson en faisant des spirales.pochage bicolore
  5. Insérez un bâton à sucette dans les meringues.pochage sucettes
  6. Enfournez pendant 30 à 45 minutes, ou plus en fonction de votre préférence. Perso je préfère les meringues craquantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur mais rien ne vous empêche de les faire cuire pour longtemps pour obtenir des meringues entièrement craquantes.

 

sucettes en meringue

Enjoy 🙂