Publié le Laisser un commentaire

Banoffee Pie (ou tarte à la banane)

banoffee

La banoffee pie, ou tarte à la banane en français, est un combo absolument gourmand de pâte sablée, caramel, bananes et chantilly. Vous voyez ce caramel bien coulant qui donne envie d’y plonger son doigt ? On a à la fois de la fraîcheur et de la légèreté avec la chantilly, de la gourmandise et du moelleux avec les bananes au caramel et du croquant avec le sablé.

4 personnes - ** - 2h

Sablé breton

  • 1 jaune d’oeuf
  • 40g de sucre
  • 40g de beurre demi-sel
  • 80g de farine
  • 1 càc d’extrait de vanille (ou 2 sachets de sucre vanillé)

Caramel au beurre salé

  • 200g de sucre
  • 100g de crème liquide
  • 50g de beurre salé
 
  • 3 petites bananes

Chantilly

  • 150g de crème liquide à 30% de matière grasse ou plus
  • 10g de sucre glace

Vous aurez besoin de :

  • Un batteur électrique
  • Une spatule
  • 2 casseroles
  • Un cul-de-poule
  • Un petit cercle à tarte ou à entremet (optionnel)

Le sablé breton

[15min+20min de cuisson]

Commencez par le sablé breton qui va servir de base à notre banoffee.

Ingrédients

  • 1 jaune d’oeuf
  • 40g de sucre
  • 40g de beurre demi-sel
  • 80g de farine
  • 1 càc d’extrait de vanille (ou 2 sachets de sucre vanillé)

Déroulé

  1. Préchauffez le four à 180°C
  2. Sablez la farine, le sucre et le beurre du bout des doigts jusqu’à obtenir quelque chose ressemblant au crumble.
  3. Ajoutez le jaune d’oeuf et la vanille si vous avez opté pour l’extrait.
  4. Formez une boule homogène.
  5. Disposez-la dans votre cercle ou faites un disque de biscuit. J’avoue j’y vais avec les mains plutôt qu’avec le rouleau pour cette étape.
  6. Enfournez pendant environ 20 minutes, jusqu’à ce que le sablé soient doré.
  7. A la sortie du four, pendant qu’il est encore mou, tassez le centre avec le dos d’une cuillère pour forme un creux. Laissez un bord d’environ 1 cm.

Le caramel et les bananes

[20min+1h de repos]

Passons maintenant au caramel, l’atout gourmandise du dessert.

Ingrédients

  • 200g de sucre
  • 100g de crème liquide
  • 50g de beurre salé
 
  • 3 petites bananes

Déroulé

  1. Dans une casserole, faites fondre le sucre jusqu’à obtenir une couleur caramel. Attention à ne pas le faire cramer toute fois.
  2. Dans une deuxième casserole, en parallèle, faites bouillir la crème. Si la crème bout avant que le caramel soit cuit, arrêtez-la et reprenez-la au dernier moment.
  3. Versez la crème bouillante (ou du moins, chaude) sur le caramel petit à petit. La réaction est impressionnante et la fumée qui s’en dégage brûle, pour de vrai, faites attention à vous.
  4. Si des cristaux se sont formés, continuez de chauffer jusqu’à ce qu’ils se dissolvent.
  5. Une fois le caramel bien cuit, sortez la casserole du feu et ajoutez le beurre froid en morceaux.
  6. Laissez le caramel refroidir à température ambiante.
  7. Versez une partie du caramel tiède sur le sablé.
  8. Ajoutez les bananes coupées en rondelles. Formez alors un dôme de bananes.
  9. Ajoutez du caramel par dessus.
  10. Faites prendre tout ça au frais, jusqu’à refroidissement complet.

Le montage

[10min]

Une fois que la tarte est bien froide, c’est l’heure de passer à la chantilly et au montage.

Ingrédients

  • 150g de crème liquide à 30% de matière grasse ou plus
  • 10g de sucre glace

Déroulé

  1. Dans un cul de poule ou dans le bol du robot, mettez la crème froide et le sucre glace.
  2. Fouettez à vitesse moyenne jusqu’à obtenir une crème chantilly.
  3. Pas de poche à douilles ni de choses compliqué pour cette fois, faites un dôme de chantilly et lissez-la avec une spatule ou une cuillère.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Pavlova pommes caramélisées

pavlova aux pommes caramélisées de pâques

Pâques arrive à grand pas et vous aurez peut-être envie de vous faire plaisir avec des bons desserts. Pas de chocolat pour aujourd’hui mais une pavlova avec des fruits que tout le monde peut trouver facilement : des pommes. J’avais envie de l’appeler pavlova d’hiver mais vu les températures extérieures du moment, ça ne serait pas très vendeur. Ma petite astuce pour désucrer un peu tout ça c’est de pousser le caramel vraiment brun. Comme ça il sera légèrement amer et apportera un vrai goût supplémentaire et non pas que du sucre. Attention à ne pas le faire cramer tout de même.


6 personnes – ∗ – 3h

♦ Meringue française

◊ 100g de blancs d’oeufs
◊ 100g de sucre glace
◊ 100g de sucre en poudre
◊ Des colorants en poudre (facultatif)

♦ Chantilly

◊ 150g de crème liquide à 30% de matières grasses
◊ 50g de Philadelphia (ou autres fromages frais) (facultatif, permet d’assurer le maintiens de la chantilly mais n’est pas obligatoire)
◊ 15g de sucre
◊ De la vanille en poudre ou de l’extrait de vanille

♦ Pommes caramélisées

◊ 1 pomme
◊ Quelques cuillères de sucre


Vous aurez besoin de :

◊ Un batteur électrique ou un robot
◊ Un cul de poule
◊ Une poche à douilles
◊ Une poêle


[15min + 2h de cuisson]
Commencez par la meringue car elle cuit très longtemps.
  1. Mettez les oeufs et le sucre dans le cul de poule puis fouettez à basse vitesse le temps que le sucre se dissoude puis fouettez à vitesse maximum jusqu’à obtenir une meringue qui se tient parfaitement. J’y ai ajouté une pointe de colorant rose.
    ♥ J’ai essayé plusieurs fois avec uniquement du sucre en poudre et je trouve la texture vraiment plus adaptée avec moitié sucre en poudre et moitié sucre glace.
  2. Préchauffez le four à 120°C.
  3. Séparez votre meringue en autant de bols que vous voulez de couleurs.
  4. Colorez chacun des bols légèrement pour obtenir des couleurs pastels.
  5. Pour le pochage multicolore, je vous renvoie à la méthode 2 de mon article sur le pochage bi-colore. Vous pouvez le faire avec plus de 2 couleurs en alignant les boudins les uns à côté des autres.
  6. Pochez la forme que vous souhaitez en faisant bien attention à y donner une épaisseur suffisante (environ 2 centimètres). Pour cette fois-ci j’ai voulu faire un esprit nid de Pâques avec une douille cannelée.
  7. Enfournez pendant 1h à 1h30, selon la taille de vos pièces. La meringue doit être bien ferme. Exit les meringues fondantes à l’intérieur sinon elles vont se gorger d’humidité et s’écrouler sous le poids de la chantilly et des pommes.

[20min + 1h de repos]
Passez maintenant aux pommes caramélisées.
  1. Epluchez et découpez la pomme en petits dés.
  2. Recouvrez le fond d’une petite poêle d’une fine couche de sucre.
  3. Laissez caraméliser à feu doux.
  4. Une fois que le caramel a atteint la bonne couleur, versez-y les pommes. Le caramel va figer au contact des pommes froides. Pas de panique, continuez de cuire, le caramel va enrober les dés de pommes qui vont cuire légèrement tout en restant croquants.
  5. Réservez dans un bol jusqu’à refroidissement total.

[10min]
Une fois la meringue cuite et refroidie, passez à la chantilly.
  1. Mettez dans le cul-de-poule la crème, le Philadelphia et le sucre. Vous pouvez y ajouter de la vanille en poudre ou un peu d’extrait de vanille.
  2. Fouettez à petite vitesse le temps que le tout s’homogénéise.
  3. Puis fouettez à vitesse moyenne le temps que la chantilly prenne, augmentez la vitesse une fois que la texture s’est épaissie afin d’éviter les projections dans toute la cuisine.
  4. Arrêtez-vous dès que vous avez une chantilly qui se tient bien, ne fouettez pas plus sinon elle risque de grainer et il n’y a aucun moyen de la récupérer.

[15min]
Une fois que tous les éléments sont bien froids, place au montage.
  1. Prenez une meringue, pochez-y de la chantilly.
  2. Disposez-y des pommes caramélisées.
  3. Puis recouvrez de chantilly. Vous pouvez décorer avec des restes de pomme, des petites meringues, des billes en sucre. Bref, laissez libre court à votre immagination.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Naked cake caramel et chocolat

naked cake chocolat caramel

Un Naked Cake tout en gourmandise qui peut aussi bien régaler une famille nombreuse qu’une petite famille de gourmands. Chocolat et caramel au beurre salé : un combo gagnant que j’adore faire en gâteau. Ma première recette du blog était une tarte chocolat, caramel et noix. Et pour le dernier noël j’avais fait une bûche brownie et caramel coulant. Je ne m’en lasse pas et aujourd’hui je vous propose cette association sous une nouvelle forme pas moins gourmande que les précédentes 🙂


6-8 personnes – ∗– 2h30

♦ Molly Cake

◊ 200g de sucre
◊ 4 oeufs
◊ 200g de farine
◊ 200g de crème fraîche épaisse
◊ 1 sachet de levure chimique

♦ Caramel au beurre salé

◊ 100g de crème liquide
◊ 100g de sucre
◊ 50g de beurre salé

♦ Ganache montée au caramel

◊ 200g de caramel au beurre salé
◊ 200g de crème liquide
◊ 200g de fromage frais nature (Philadelphia)

♦ Crumble cacao

◊ 50g de beurre
◊ 50g de sucre
◊ 70g de farine
◊ 30g de cacao en poudre


Vous aurez besoin de :

◊ Un moule à gâteau rond ou un cercle à entremet
◊ Un batteur électrique
◊ 2 casseroles
◊ Une spatule
◊ Une poche à douille


[20min+1h15 de cuisson]
Commencez par le molly cake qui doit cuire très longtemps.
  1. Préchauffez le four à 170°C.
  2. Fouettez les oeufs entiers et le sucre jusqu’à ce que le mélange triple de volume et soit mousseux.
  3. Incorporez délicatement la farine et la levure avec une maryse.
  4. Faites de même avec la crème fraîche épaisse.
  5. Chemisez votre moule (ou votre cercle à entremet) d’un papier cuisson deux fois plus haut que le moule.
  6. Remplissez avec la pâte.
  7. Enfournez pendant environ 1h15. Vous pouvez surveiller la cuisson en y plantant une pointe de couteau qui doit ressortir sèche.

[30min+1h30 de repos]
Continuez avec le caramel qui servira pour la ganache montée. Je vous propose ici une technique simple pour faire un caramel.
  1. Dans une casserole, faites fondre le beurre et le sucre ensemble.
  2. Une fois la couleur caramel atteinte, retirez-le du feu.
  3. Dans une deuxième casserole, faites bouillir la crème.
  4. Versez-la doucement sur le caramel en faisant attention à la vapeur qui s’en dégage, ça brûle !
  5. Débarrassez le caramel dans un grand bol froid et laissez-le à température ambiante.
  6. Une fois le caramel redescendu en température, ajoutez-y la crème liquide et le Philadelphia pour faire la ganache montée.
  7. Fouettez jusqu’à obtenir une texture de chantilly.
  8. Mettez la ganache dans la poche à douille et laissez-la poser au frais.

[10min+30min de cuisson]
On passe au crumble pour donner un peu de croquant au dessert. J’ai mis le crumble au four sur la plaque qui contenait le molly cake une demi-heure avant la fin de la cuisson.
  1. Mélangez tout dans un saladier avec vos doigts pour obtenir quelque chose de friable.
  2. Etalez sur la plaque du four recouverte d’un papier cuisson.
  3. Enfournez pour environ 30 minutes.

[15min]
Une fois tous les éléments bien froids, place au montage.
  1. Si le gâteau a gonflé, coupez la tête pour obtenir quelque chose de plat sur le dessus.
  2. Découpez le molly cake en 3 couches d’épaisseurs égales. Utilisez un couteau à pain plus grand que le gâteau. Pour couper droit, positionner votre couteau et maintenez-le immobile. C’est le gâteau qui tourne le long du couteau et non le couteau qui tourne autour du gâteau.
  3. Sur le disque inférieur de gâteau, déposez une fine couche de ganache montée.
  4. Pochez un cercle de ganache montée sur le bord extérieur.
  5. Remplissez l’intérieur du cercle de crumble.
  6. Refermez avec le disque central.
  7. Recommencez les étapes 3-4-5 sur ce disque.
  8. Refermez avec le disque supérieur.
  9. Recouvrez l’extérieur du gâteau avec une fine couche de ganache montée.
  10. Décorez le dessus du gâteau avec les éléments restants et selon votre créativité.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Cookies au caramel au beurre salé et chocolat noir

cookies caramel au beurre salé

Quoi de plus gourmand que des cookies au caramel au beurre salé et au chocolat noir ? RIEN ! J’ai fait cette recette un peu au pif en rentrant du travail un soir. 2h plus tard, les cookies étaient sur la table et j’avais même fait le shooting photo pour le blog. On dîne puis je vais me coucher. J’avais très très hâte de manger des cookies pour mon petit déjeuner, mais que vois-je ? Ils avaient tous disparu ! Les cookies ont eu raison de la gourmandise de mon chéri et de sa soeur 🙂 J’en déduis que la recette est plus que validée et que c’est bon je peux la partager avec vous ! Bon j’avais quand même goûté à la sortie du four et je confirme que c’était une tuerie !


4 personnes – ∗ – 30min

♦ Cookies caramel

◊ 43g de beurre doux
◊ 43g de beurre salé
◊ 40g de sucre blanc classique
◊ 40g de sucre cassonade
◊ 1 oeuf
◊ 45g de caramel au beurre salé (maison ou industriel tant qu’il a une texture de pâte à tartiner, je ne peux que vous conseiller le caramel d’Isigny, le meilleur sur terre)
◊ 135g de farine
◊ Un sachet de levure chimique
◊ 50g de chocolat noir


Vous aurez besoin de :

◊ Un cul-de-poule
◊ Une spatule (ou vos mains)


  1. Préchauffez le four à 160°C.
  2. Mélangez le beurre, le caramel et le sucre jusqu’à obtenir un mélange homogène et crémeux. Pour faciliter le mélange, sortez le beurre une heure (ou moins en plein été par 40°C) avant de l’utiliser pour que sa texture soit comme celle d’une pommade.
  3. Ajoutez l’oeuf.
  4. Incorporez la farine, la levure et les pépites de chocolat.
  5. Formez des boules sur une plaque recouverte de papier cuisson.
  6. Enfournez pendant 12 à 15 minutes selon votre four et selon vos goûts.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Bûche revisitée vanille, chocolat et caramel coulant

bûche chocolat, vanille et caramel

Voici ma première bûche de l’année 2019. Un peu en retard par rapport à l’année dernière mais cette année je me suis lancée le défis de ne faire que des recettes de Noël “originales”. Pour la première j’ai fait des parfums réconfortants, à déguster devant un feu de cheminé après un bon repas en famille. 

La bûche brownie chocolat, vanille et caramel coulant est à tomber ! Avec un peu d’imagination on peut la faire sous toutes les formes ! Et en faisant un peu plus de chocolats fourrés au caramel on peut même en distribuer à toute la famille !


6 personnes – ∗∗ – 2h

♦ Brownie chocolat aux noix

◊ 70g de beurre
◊ 40g de chocolat noir
◊ 70g de sucre (vergeoise brune/blonde de préférence ou cassonade)
◊ 1 oeuf
◊ 32g de farine
◊ 4g de cacao en poudre non sucré
◊ 2 poignées de cerneaux de noix concassés

♦ Chocolats cœur coulant au caramel

◊ 200g de chocolat
◊ 150g de sucre
◊ 150g de crème liquide
◊ 50g de beurre demi-sel

♦ Chantilly vanille

◊ De la vanille en poudre
◊ 50g de Philadelphia
◊ 100g de crème liquide à 30% de matières grasses minimum
◊ 15g de sucre glace


Vous aurez besoin de :

◊ 2 bols
◊ Un pinceau à pâtisserie
◊ Un moule à cake-pop (pour faire des petites demi-sphères)
◊ 2 casseroles
◊ Un moule à cake
◊ Un batteur électrique
◊ Un fouet
◊ Un cul-de-poule


[30min+1h de repos]
Commencez par préparer les chocolats au cœur coulant au caramel
  1. Faites fondre le chocolat jusqu’à sa température d’utilisation 30°C. Vous pouvez le faire au bain-marie ou au micro-ondes en procédant petit à petit.
  2. Avec un pinceau, chemisez vos moules demi-sphère et réservez-les au congélateur jusqu’à ce que le chocolat durcisse.
  3. Chemisez à nouveau les moules pour obtenir une coque suffisamment épaisse qui ne se cassera pas au démoulage. 
  4. Réservez de nouveau au congélateur.
  5. Pour le caramel, faites fondre le beurre et le sucre dans une casserole jusqu’à obtenir un caramel bien brun.
  6. En même temps que le caramel cuit, faites bouillir la crème liquide.
  7. Une fois le caramel à la bonne couleur, versez-y la crème chaude petit à petit.
    Attention à ne pas vous brûler, le mélange va beaucoup monter avant de retomber.
  8. Si le sucre cristallise et forme des blocs de caramel dans la crème, laissez-le fondre à nouveau jusqu’à obtenir un caramel bien lisse.
  9. Laissez le caramel refroidir à température ambiante.
  10. Une fois le caramel à température ambiante, garnissez vos demi-sphères puis refermez avec du chocolat fondu.
  11. Réservez au congélateur de nouveau.

[10min+30min de cuisson]
Continuez avec le brownie, c’est la recette de Christophe Michalak que j’ai déjà faite plusieurs fois et que j’aime énormément !
  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Faites fondre le beurre et le chocolat au micro-onde en procédant 30 secondes par 30 secondes et en mélangeant à chaque fois pour éviter que le chocolat ne cuise.
  3. Dans un autre bol, fouettez vivement les œufs et le sucre pour faire mousser le mélange.
  4. Ajoutez le chocolat fondu aux œufs.
  5. Finissez par la farine, le cacao et enfin les noix concassées en mélangeant vivement pour obtenir un appareil bien lisse.
  6. Beurrez et chemisez votre moule à cake avant d’y déposer la pâte.
  7. Enfournez pendant 30 minutes. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une lame de couteau, si elle ressort sèche lorsque vous la plantez au cœur du gâteau c’est que celui-ci est cuit.
  8. Démoulez le brownie encore tiède en faisant attention à ne pas le casser.
  9. Laissez-le refroidir sur une grille.

[30min]
Une fois le brownie à température ambiante et les chocolats fourrés bien pris, passez au dressage.
  1. Dans un cul-de-poule, versez la crème liquide, le Philadelphia, le sucre et la vanille en poudre.
  2. Fouettez jusqu’à obtenir une chantilly qui se tient bien.
  3. Mettez la chantilly obtenue dans une poche à douille munie d’une douille unie (ou autre selon vos envies).
  4. Sur le brownie, étalez une fine couche de caramel restant pour fixer les demi-sphères en chocolat.
  5. Disposez les demi-sphères en quinconce.
  6. Complétez la bûche avec des boules de chantilly joliment pochées.
  7. Avec le chocolat fondu restant des demi-sphères, j’ai écrit Noël dans une belle écriture au cornet et je l’ai fait prendre au frais pour la disposer debout sur ma bûche. Effet Wouahou garanti ! Je vous explique la technique du cornet dans l’article “Faire ses décors de bûche de Noël soi-même” (à venir très rapidement).

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Chaussons aux pommes

chaussons aux pommes

Voilà une recette traditionnelle au programme du CAP mais dans laquelle je n’ai pas pu m’empêcher de mettre ma touche personnelle. Le plus dur pour moi pendant les entraînements est le fait de suivre une recette à la lettre du début à la fin. Je pense que ça ne m’était jamais arrivé avant de me lancer dans cette aventure. Même mes propres desserts je les re-travaille sans cesse, c’est pour vous dire !

Je ne pouvais pas passer à côté de cette recette qui est l’une de mes préférées pour le petit déjeuner. Oui oui, oubliez les pains au chocolat si vous voulez me faire plaisir prenez plutôt un chausson aux pommes !


6 personnes – ∗∗ – 4h

♦ Pâte feuilletée

◊ 300g de farine
◊ 150g d’eau à température ambiante
◊ 6g de sel
◊ 220g de beurre

♦ Compote

◊ 3 pommes
◊ 1 càs d’eau
◊ 2 poires
◊ 50g de sucre


Vous aurez besoin de :

◊ Un robot muni d’un crochet ou de vos mains
◊ Un rouleau à pâtisserie
◊ Une casserole
◊ Une poêle
◊ Un mixeur (selon les goûts)
◊ Un pinceau
◊ Un couteau


[3h dont 2h30 de repos]
Commencez par la pâte feuilletée que vous pouvez même faire sur deux jours puisque c’est assez long. Vous pouvez retrouver toutes les étapes en détail dans cet article 100% pâte feuilletée maison.
  1. Réalisez la détrempe en mélangeant la farine et l’eau jusqu’à former une pâte homogène.
  2. Laissez-la reposer au frais 1h en l’incisant d’une croix.
  3. Faites 3 fois 2 tours en laissant reposer 30 minutes au frais entre chaque série.

[20min+1h de repos]
Pendant que votre pâte feuilletée repose au frais vous pouvez préparer votre compote. J’ai fait pour l’occasion une compote pommes et poires caramélisées. Vous pouvez la retrouver dans cet article ou utiliser votre compote préférée.
  1. Pelez et coupez les fruits en morceaux.
  2. Dans une poêle, faite un caramel à sec avec le sucre.
  3. Ajoutez-y les poires et mélangez bien pendant toute la caramélisation des poires.
  4. Pendant ce temps dans une casserole, faites chauffer les pommes avec une cuillère d’eau.
  5. Une fois les poires bien caramélisées, mélangez-les aux pommes et laissez compoter à feu doux en couvrant et en remuant régulièrement.
  6. Mixez la compote à votre convenance.
  7. Laissez-la refroidir, elle doit être bien froide pour l’utiliser dans les chaussons. Si elle est trop chaude au moment de la déposer sur la pâte feuilletée, elle va faire fondre le beurre présent dans la pâte et empêcher le feuilletage.

[15min+30min de cuisson]
Il est temps de façonner les chaussons.
  1. Étalez votre pâte feuilletée en une bande de 13 centimètres de largeur par 75 centimètres de longueur.
  2. Détaillez 6 cercles de 12 centimètres de diamètre.
  3. Étalez-les légèrement pour obtenir des ovales.
  4. Mouillez votre doigt dans de l’eau froide et humidifez le bord de vos ovales.
  5. Déposez une cuillère à café de compote au centre du chausson. Si vous en mettez plus, vous risquez de ne pas pouvoir souder les bords et que la compote s’échappe à la cuisson.
  6. Repliez les bords l’un sur l’autre en appuyant légèrement pour souder les deux extrémités.
  7. Vous pouvez maintenant chiqueter le tour du chausson en utilisant le dos d’un couteau et en effectuant des entailles autour de votre doigt.
  8. Dorez le dessus des chaussons en badigeonnant un oeuf battu avec un pinceau. La dorure ne doit pas couler sur le bord sinon elle empêche le feuilletage de se développer.
  9. Mettez vos chaussons au frais pendant 30 minutes.
  10. Faites chauffer votre four à 175°C.
  11. Dorez à nouveau vos chaussons, vous pouvez dessiner la forme que vous voulez dessus en utilisant le dos du couteau. Perso je les préfère uniformes sans dessins, note à moi-même : au CAP ne pas oublier de faire les dessins !
  12. Enfournez pendant environ 15 minutes.
  13. Augmentez la température du four à 200°C lorsque le feuilletage s’est bien développé. Surveillez vos chaussons, ils doivent être bien dorés.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Compote pommes & poires caramélisées

compote pommes et poires caramélisées

La compote est une recette que tout le monde connaît et chacun en a sa propre version, voire tout un carnet de déclinaisons. Aujourd’hui je vous propose une version à moi : la compote pommes/poires caramélisées. Un régal !


4 personnes – ∗ – 1h

♦ Compote

◊ 3 pommes
◊ 1 càs d’eau
◊ 2 poires
◊ 50g de sucre


Vous aurez besoin de :

◊ Une casserole
◊ Une poêle
◊ Un mixeur (selon les goûts)


  1. Épluchez et coupez les fruits en morceaux en gardant les poires d’un côté et les pommes de l’autre.
  2. Pendant ce temps, faites fondre votre sucre dans une poêle jusqu’à obtenir du caramel.
  3. Ajoutez-y les poires, mélangez, couvrez et laissez mijoter à feu doux.
  4. Mettez vos pommes dans une casserole avec une cuillère d’eau, couvrez et laissez mijoter à feu doux.
  5. Mélangez régulièrement dans les deux récipients.
  6. Une fois les poires bien caramélisées, versez-les dans la casserole avec les pommes.
  7. Puis laissez mijoter à feu doux jusqu’à obtenir une consistance de compote en mélangeant régulièrement pour que la compote n’accroche pas le fond de la casserole.
  8. Enfin, vous pouvez mixer la compote si vous l’aimez sans morceau comme moi.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Bûche roulée au chocolat au caramel

bûche roulée au chocolat au caramel

Et voilà ma dernière de l’année, la bûche roulée au chocolat au caramel, la plus simple et la plus gourmande des trois que j’ai proposée cette année. Le biscuit roulé c’est tout un souvenir d’enfance. Mamie en faisait souvent pour le goûter et on dévorait tout en quelques minutes. Elle en fait même toujours aujourd’hui mais on est devenu un peu plus raisonnables en grandissant, ou pas … Chaque petit enfant a son propre roulé : le mien était à la pâte à tartiner, d’où ces saveurs très chocolatées. Je n’ai pas repris la recette de biscuit roulé de mamie et j’espère qu’elle ne m’en voudra pas ! J’ai pris celle de Philippe Urraca à la place, un jeu d’enfant à rouler.

J’espère que tout le monde pourra retomber en enfance au moment du dessert à Noël avec cette bûche !


6 personnes – ∗∗ – 1hbûche roulée au chocolat au caramel

♦ Biscuit génoise

  • 3 oeufs
  • 50g de sucre
  • 12g de miel
  • 15g d’eau
  • 75g de farine
  • 15g de beurre

♦ Ganache au chocolat au caramel

  • 200g de chocolat au caramel
  • 100g de crème liquide

♦ Croustillant au chocolat

  • 60g de chocolat (noir si vous voulez limiter le goût sucré, au lait si vous voulez toujours plus de gourmandise)
  • 60g de crêpes dentelles

Vous aurez besoin de :

  • Un batteur électrique
  • Une maryse
  • Une spatule
  • 2 bols
  • Une casserole

[10min+20min de repos]
Commencez par la ganache pour qu’elle refroidisse.
  1. Préparez un bol avec votre chocolat en pistoles ou concassé.
  2. Faites chauffer votre crème jusqu’à ébullition.
  3. Versez-la sur le chocolat et mélangez à la maryse en faisant des cercles du centre vers l’extérieur. Vous devez voir votre chocolat fondre et votre ganache se former.
  4. Une fois votre ganache bien homogène, filmez-la au contact et réservez-la à température ambiante le temps de réaliser le biscuit.

[20min+10min de cuisson]
Continuez avec le biscuit génoise
  1. Préchauffez le four à 230°C.
  2. Fouettez les oeufs, le sucre et le miel à vitesse maximum jusqu’à obtenir un mélange mousseux qui a doublé de volume.
  3. Faites fondre le beurre au micro-ondes.
  4. Ajoutez l’eau et fouettez encore jusqu’à l’effet ruban. C’est à dire que le mélange doit retomber tel un ruban et rester à la surface quelques secondes avant de s’effacer.
  5. Incorporez la farine délicatement à la maryse.
  6. Finissez par le beurre en veillant bien à ne pas en laisser tomber au fond du bol.
  7. Etalez le biscuit sur une plaque du four avec des rebords et recouverte de papier cuisson.
  8. Enfournez pendant 8 à 10 minutes. Surveillez bien la cuisson elle peut varier selon les fours. La génoise est cuite lorsqu’elle est bien dorée. Vous pouvez aussi utiliser la technique de la lame de couteau (plantez un couteau pointu au coeur du gâteau et si la lame ressort sèche c’est qu’il est cuit).
  9. Sortez la génoise du four et laissez-la refroidir en la débarrassant de la plaque. Coupez les bords qui ont légèrement sur-cuits pour faire un beau rectangle.

[10min+5min de repos]
Pendant que le biscuit cuit ou refroidit, mettez votre ganache au frais et préparez le croustillant.
  1. Dans un bol, faites fondre le chocolat en procédant 30 secondes par 30 secondes pour éviter qu’il ne brûle.
  2. Ajoutez-y les crêpes dentelles et mélangez le tout pour bien enrober les crêpes dentelles.
  3. Laissez refroidir à température ambiante.

[15min]
Finissez par le montage. Il faut que le génoise soit tiède/froide pour rouler correctement sans réchauffer la ganache mais sans casser le biscuit.
  1. Disposez une bande épaisse de croustillant, sur une largeur de 3 centimètres environ, sur une extrémité du rectangle. Elle vous servira de guide pour rouler.
  2. Étalez une couche de ganache sur tout le reste du biscuit. A vous de juger l’épaisseur en fonction de votre gourmandise. Sachant que si il y en a trop elle s’écoulera juste à la fin du roulage mais ne changera pas l’aspect du gâteau.
  3. Roulez en serrant bien le premier tour autour du croustillant puis continuez jusqu’à obtenir un boudin.
  4. Laissez figer le tout au frais pendant quelques heures, une nuit étant l’idéal.
  5. Parez les bords puis décorez à votre guise. J’ai juste saupoudré de cacao pour faire un rappel du chocolat.  

bûche roulée au chocolat au caramel

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Bûche poire chocolat (bûche pâtissière)

bûche poire-chocolat

Je vous propose une bûche poire chocolat. Cette bûche pâtissière est ultra-gourmande avec une mousse au chocolat noir et des poires caramélisées. Cette bûche est fondante à souhait et se dévore sans faim ! Pratique pour un dessert de fête. J’espère juste que vous ne comptez pas trop trop les calories ! Les étapes peuvent paraître un peu technique mais si vous suivez bien les étapes à la lettre vous allez vous en sortir c’est sûr.

Pour faire cette bûche, j’ai utilisé un moule en plastique Valrhona que j’ai trouvé chez Labo&Gato. Je l’ai coupé en deux puis j’ai imbriqué les deux parties l’une dans l’autre pour fermer la bûche. Ce moule est un moule à usage unique mais je l’ai utilisé plusieurs fois déjà et il tient toujours donc je suis plutôt contente car il ne coûte presque rien.


6-8 personnes – ∗∗ – 2hbuche poire chocolat buche patissiere

♦ Biscuit cuillère

  • 2 blancs d’oeufs (petits)
  • 37g de sucre
  • 30g de farine
  • 25g de maïzena
  • 2 jaunes d’oeufs
  • Sucre en poudre et cacao en poudre

♦ Mousse au chocolat

  • 200g de chocolat noir (Cacao Barry, Equateur à 76% pour moi)
  • 200g de crème
  • 2 petits oeufs
  • 80g de sucre
  • Un peu d’eau

♦ Poires caramélisées

  • 4 poires
  • 100g de sucre

♦ Décoration

  • 100g de chocolat noir

Vous aurez besoin de :

  • Un robot
  • Un thermomètre
  • Une poêle
  • Une maryse

[30min+15min de cuisson]
Commencez par le biscuit cuillère car il doit cuire et refroidir. Vous pouvez retrouver tous les détails de ce biscuit ici.biscuit à la cuillère de philippe Urraca
  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Montez une meringue française.
  3. Incorporez les jaunes d’oeufs puis la farine à la maryse.
  4. Etalez votre biscuit sur du papier cuisson, faites-le un peu plus grand que votre moule mais bien épais. Vous pourrez couper l’excédent après.
  5. Saupoudrez de sucre et laissez-le fondre avant de saupoudrer de cacao (ou d’une deuxième couche de sucre).
  6. Enfournez pour 12 minutes.

[15min+30min de repos]
Le montage de cette bûche se fait à l’envers, commencez alors par la coque en chocolat.
  1. Faites fondre le chocolat au bain marie (ou au micro-ondes 20 secondes par 20 secondes) sans jamais dépasser 20°C. Si tout le chocolat n’est pas fondu, continuez de mélanger, il va fondre avec le reste.
  2. Utilisez un pinceau pour chemiser votre moule à bûche. N’hésitez pas à faire une couche assez épaisse pour éviter qu’elle ne se casse au démoulage.
  3. Laissez prendre votre chocolat au congélateur.

[30min+15min de repos]
Continuez avec la mousse au chocolat.
  1. Dans un saladier, faites fondre votre chocolat au micro-ondes en procédant 30 secondes par 30 secondes pour ne pas le cuire.
  2. Gardez-le près de vous il va bientôt vous servir.
  3. Mettez vos oeufs dans la cuve du robot et fouettez à grande vitesse.
  4. Pendant ce temps, préparez le sucre dans une casserole et recouvrez-le d’un peu d’eau.
  5. Faites chauffer jusqu’à 121°C.
  6. Une fois cette température atteinte et les oeufs bien montés (ils doivent avoir une texture de ruban, c’est à dire qu’ils doivent retomber lentement en laissant une trace quelques secondes dans le bol), versez le sirop (sucre+eau) sur les oeufs en filet. Ne versez pas le sirop trop vite au risque de voir vos oeufs retomber.
  7. Fouettez jusqu’à refroidissement. Voilà vous avez réalisé une pâte à bombe.
  8. Versez votre chocolat sur votre pâte à bombe et méangez avec une maryse.
  9. Fouettez votre crème en chantilly.
  10. Versez votre chantilly dans le mélange chocolaté et incorporez-la délicatement à la maryse.texture pate a bombe
  11. C’est terminé ! Enfin presque, coulez votre mousse dans votre moule à bûche en la ramenant sur les bords avec une spatule pour éviter les bulles d’air entre le chocolat et la mousse.montage
  12. Conservez un peu de mousse pour recouvrir les poires.

[20min+4h de repos]
Il est temps de faire caraméliser les poires et finir le montage de la bûche.
  1. Epluchez et coupez les poires en cubes.
  2. Dans une poêle, faites fondre le sucre pour obtenir une belle couleur brune caramel.
  3. Ajoutez-y les poires et remuez pour les caraméliser. Le caramel va figer au contact des poires mais refondre au fur et à mesure que les poires vont cuire et rendre de l’eau.
  4. Une fois qu’elles sont bien fondantes, épongez les poires sur un papier absorbant et conservez le caramel dans une tasse.
  5. Placez vos poires dans le creu de la mousse.montage
  6. Recouvrez avec la mousse pour enfermer le liquide et éviter que les poires n’imbibent le biscuit en dessous.
  7. Placez le biscuit découpé aux bonnes dimensions et remettez le tout au congélateur pour faire figer la mousse.
  8. Sortez la bûche le matin de la dégustation et laissez-la décongeler au frais. Vous pouvez la décorer avec tout ce que vous voulez, je l’ai gardée toute nue pour plus de sobriété et de simplicité.

buche poire chocolat buche patissiere

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Chocolats fourrés au caramel au beurre salé

chocolats fourrés au caramel au beurre salé

Pour Noël il y a toujours quelqu’un à qui on offre des chocolats, soit parce que cette personne est ultra gourmande soit parce qu’on n’a aucune idée de quoi lui offrir d’autre. Dans tous les cas, depuis quelques années j’ai décidé de les faire moi-même et vous pouvez maintenant en faire de même. Je vous assure que le geste n’en sera que plus apprécié. Chez moi, le best seller sont mes chocolats fourrés au caramel au beurre salé alors pour cette première je ne pouvais pas passer à côté de cette association.

♥ Je vous conseille tout de même de prévoir plusieurs moules car le chocolat se travaille rapidement et en grande quantité.

♥ Diminuer la quantité de chocolat est risqué car la température augmenterait plus rapidement et serait plus difficile à gérer lors du tempérage.


4 personnes – ∗∗ – 2hchocolats fourrés au caramel au beurre salé

♦ Coques en chocolat

  • 300g de chocolat noir (Valrhona Caraïbe à 66% pour moi, je vous prépare (bientôt) un article sur le chocolat où je vous en parlerai plus en détails mais choisissez un chocolat noir que vous aimez c’est le plus important) 

♦ Caramel au beurre salé coulant

  • 150g de crème liquide
  • 200g de sucre
  • 50g de beurre salé

Vous aurez besoin de :

  • Moules de votre choix
  • Un thermomètre
  • Deux casseroles
  • Un cul-de-poule
  • Une spatule en bois

[20min+40min de repos]
Commencez par le caramel car il doit refroidir avant de le mettre dans les chocolats.
  1. Dans une grande casserole, faites fondre le sucre à feu doux.
  2. Dans une deuxième casserole, faites chauffer la crème pour la porter à ébullition.
  3. Une fois que le sucre a une belle couleur brune de caramel, ajoutez-y la crème liquide bouillante. Procédez petit à petit car la réaction est très impressionnante et risque de déborder de la casserole si vous versez en une seule fois.
  4. Ne laissez jamais du sucre cuire trop longtemps sinon il va brûler et ce n’est vraiment pas bon. Si votre crème n’est pas bouillante, retirez votre sucre du feu puis remettez-le lorsque la crème commence à bouillir.
  5. Si le sucre se fige au contact de la crème, laissez le mélange sucre-crème fondre doucement à feu doux.
  6. Une fois le mélange bien lisse, retirez-le du feu et mettez-y le beurre froid en parcelles. Mélangez le tout à la spatule jusqu’à dissolution complète du beurre.
  7. Réservez votre caramel dans un récipient propre, filmé au contact.

[1h+1h de repos]
Il est maintenant temps de tempérer le chocolat pour en faire de jolis bonbons bien brillants. Pour faire simple et efficace, le tempérage sert à rendre votre chocolat brillant (sous condition d’un autre facteur à voir après) mais permet surtout qu’il se tienne et ne fonde pas instantanément lorsque vous le prenez dans vos mains. Le choix des moules joue beaucoup sur le rendu brillant des chocolats. Les moules en polycarbonates sont idéaux et permettent un rendu parfait. MAIS ils sont bien sûr plus chers que les moules en silicone et tant que vos “clients” ne sont pas trop regardants sur le rendu final, le silicone suffit.
  1. Mettez votre chocolat concassé (ou en pistoles) dans un saladier posé sur une casserole avec un fond d’eau pour faire un bain marie.
  2. Préparez également un saladier plus grand avec un fond d’eau froide et des glaçons pour faire un bain marie froid/
  3. Chauffez votre chocolat jusqu’à 40°C-45°C maximum.
  4. Sortez le saladier du bain marie chaud et plongez-le dans le bain marie froid.
  5. Surveillez la température, le chocolat doit redescendre à 27°C.
  6. Remettez-le sur le bain marie chaud (pas besoin de rallumer le feu, la vapeur suffira) pour le faire remonter à 29°C-30°C, température à laquelle il est idéal à travailler.
  7. Coulez-votre chocolat dans votre moule et retournez-le sur le saladier pour en faire couler l’excédent. Vous pouvez également chemiser vos moules avec un pinceau mais faites attention à ce que la couche ne soit pas trop fine sinon vous aurez des difficultés au démoulage.
  8. Raclez votre moule avec une spatule (plus facile si elle est en métal) pour enlever l’excédent de chocolat et faire des bords propres.
  9. Faites prendre en congélateur le temps de couler le deuxième moule.
  10. Si vous avez peur que les coques soit trop fines, coulez à nouveau du chocolat dans votre moule. Remettez-le au congélateur avant de mettre du caramel.
  11. Lorsque le premier moule est pris, versez-y du caramel à température ambiante. Puis recouvrez de chocolat et raclez encore une fois. 
  12. Laissez prendre les bonbons au congélateur.
  13. Le caramel doit être à température ambiante ou froid sinon il fera fondre le chocolat déjà moulé.
  14. Procédez de même avec les moules suivants.
  15. Démoulez délicatement vos bonbons une fois qu’ils sont pris. Avec un moule en silicone, faites attention à ne pas les casser si la coque est trop fine. Avec des moules en polycarbonate, tapotez votre moule sur votre plan de travail en l’inclinant pour taper sur la tranche. Les bonbons se décollent tout seuls s’ils sont bien pris.

chocolats fourrés au caramel au beurre salé

Enjoy 🙂