Publié le Laisser un commentaire

Cake marbré vanille chocolat

cake marbré vanille chocolat

J’avais besoin d’un gâteau simple, rapide, facilement transportable et surtout qui soit au goût de tout le monde pour l’anniversaire de belle-maman. Mais il paraît qu’un cake marbré vanille-chocolat “ne fait pas gâteau d’anniversaire”, sauf quand il se part de sa plus belle robe 🙂 Et oui, le glaçage au chocolat permet de passer d’un gâteau “que tout le monde fait le dimanche après-midi” en un gâteau qui fera un effet “wouah” au moment du dessert ! Vous pouvez même mettre des perles en sucre ou autre décors sur le chocolat pour un rendu encore plus festif.

6 personnes - * - 1h30

Cake marbré vanille-chocolat

  • 3 oeufs
  • 120g de sucre
  • 80g de huile
  • 50g de lait
  • 165g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 sachet de sucre vanillé 
  • 25g de cacao
  • 100g de chocolat noir

Vous aurez besoin de

  • Un batteur électrique
  • Deux cul-de-poule
  • Un fouet
  • Une maryse ou une spatule

Cake marbré vanille-chocolat

[10min+40min de cuisson+30min de repos]

Ingrédients

  • 3 oeufs
  • 120g de sucre
  • 80g de huile
  • 50g de lait
  • 165g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 sachet de sucre vanillé 
  • 25g de cacao
  • 100g de chocolat noir

Déroulé

  1. Séparez les blancs des jaunes. Mettez les blancs dans un cul-de-poule et les jaunes dans un deuxième cul-de-poule.
  2. Fouettez les jaunes avec le sucre.
  3. Ajoutez l’huile et le lait.
  4. Continuez avec la farine et la levure chimique. Fouettez pour avoir un mélange bien homogène.
  5. Montez-les blancs en neige bien ferme.
  6. Ajoutez les blancs au mélangé précédent. Incorporez-les bien délicatement avec une maryse.
  7. Séparez votre pâte en deux.
  8. Dans une des deux partie mettez le sucre vanillé et dans l’autre moitié le cacao en poudre.
  9. Mélangez bien pour obtenir deux appareils homogènes.
  10. Préchauffez le four à 180°C.
  11. Beurrez au saupoudrez de sucre votre moule à cake (ou chemisez-le d’un papier cuisson).
  12. Versez un peu du mélange à la vanille dans le moule à cake.
  13. Pas dessus, versez à peu près la même quantité d’appareil au cacao.
  14. Puis de nouveau de l’appareil à la vanille, etc. Procédez comme ceci jusqu’à épuisement des deux pates.
  15. Plantez la lame d’un couteau dans le cake et faites des vagues d’un bout à l’autre du cake pour obtenir des marbrures.
  16. Enfournez pour environ 40min. Surveillez la cuisson avec la technique de la lame de couteau. Lorsque vous plantez une lame de couteau propre dans votre cake, celle-ci doit resortir sèche pour indiquer que le gâteau est cuit.
  17. Laissez votre cake refroidir à température ambiante.
  18. Démoulez-le une fois qu’il est tiède et laissez-le refroidir complètement.
  19. Faites fondre votre chocolat au micro-ondes en procédant 10 secondes par 10 secondes pour éviter qu’il ne cuise.
  20. Versez votre chocolat sur votre cake froid pour le décorer.
  21. C’est le moment d’y verser vos perles en sucre ou autres décors si vous avez opté pour une version plus festive.
  22. Faites prendre le chocolat au froid jusqu’à la dégustation.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Bûche revisitée vanille, chocolat et caramel coulant

bûche chocolat, vanille et caramel

Voici ma première bûche de l’année 2019. Un peu en retard par rapport à l’année dernière mais cette année je me suis lancée le défis de ne faire que des recettes de Noël “originales”. Pour la première j’ai fait des parfums réconfortants, à déguster devant un feu de cheminé après un bon repas en famille. 

La bûche brownie chocolat, vanille et caramel coulant est à tomber ! Avec un peu d’imagination on peut la faire sous toutes les formes ! Et en faisant un peu plus de chocolats fourrés au caramel on peut même en distribuer à toute la famille !


6 personnes – ∗∗ – 2h

♦ Brownie chocolat aux noix

◊ 70g de beurre
◊ 40g de chocolat noir
◊ 70g de sucre (vergeoise brune/blonde de préférence ou cassonade)
◊ 1 oeuf
◊ 32g de farine
◊ 4g de cacao en poudre non sucré
◊ 2 poignées de cerneaux de noix concassés

♦ Chocolats cœur coulant au caramel

◊ 200g de chocolat
◊ 150g de sucre
◊ 150g de crème liquide
◊ 50g de beurre demi-sel

♦ Chantilly vanille

◊ De la vanille en poudre
◊ 50g de Philadelphia
◊ 100g de crème liquide à 30% de matières grasses minimum
◊ 15g de sucre glace


Vous aurez besoin de :

◊ 2 bols
◊ Un pinceau à pâtisserie
◊ Un moule à cake-pop (pour faire des petites demi-sphères)
◊ 2 casseroles
◊ Un moule à cake
◊ Un batteur électrique
◊ Un fouet
◊ Un cul-de-poule


[30min+1h de repos]
Commencez par préparer les chocolats au cœur coulant au caramel
  1. Faites fondre le chocolat jusqu’à sa température d’utilisation 30°C. Vous pouvez le faire au bain-marie ou au micro-ondes en procédant petit à petit.
  2. Avec un pinceau, chemisez vos moules demi-sphère et réservez-les au congélateur jusqu’à ce que le chocolat durcisse.
  3. Chemisez à nouveau les moules pour obtenir une coque suffisamment épaisse qui ne se cassera pas au démoulage. 
  4. Réservez de nouveau au congélateur.
  5. Pour le caramel, faites fondre le beurre et le sucre dans une casserole jusqu’à obtenir un caramel bien brun.
  6. En même temps que le caramel cuit, faites bouillir la crème liquide.
  7. Une fois le caramel à la bonne couleur, versez-y la crème chaude petit à petit.
    Attention à ne pas vous brûler, le mélange va beaucoup monter avant de retomber.
  8. Si le sucre cristallise et forme des blocs de caramel dans la crème, laissez-le fondre à nouveau jusqu’à obtenir un caramel bien lisse.
  9. Laissez le caramel refroidir à température ambiante.
  10. Une fois le caramel à température ambiante, garnissez vos demi-sphères puis refermez avec du chocolat fondu.
  11. Réservez au congélateur de nouveau.

[10min+30min de cuisson]
Continuez avec le brownie, c’est la recette de Christophe Michalak que j’ai déjà faite plusieurs fois et que j’aime énormément !
  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Faites fondre le beurre et le chocolat au micro-onde en procédant 30 secondes par 30 secondes et en mélangeant à chaque fois pour éviter que le chocolat ne cuise.
  3. Dans un autre bol, fouettez vivement les œufs et le sucre pour faire mousser le mélange.
  4. Ajoutez le chocolat fondu aux œufs.
  5. Finissez par la farine, le cacao et enfin les noix concassées en mélangeant vivement pour obtenir un appareil bien lisse.
  6. Beurrez et chemisez votre moule à cake avant d’y déposer la pâte.
  7. Enfournez pendant 30 minutes. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une lame de couteau, si elle ressort sèche lorsque vous la plantez au cœur du gâteau c’est que celui-ci est cuit.
  8. Démoulez le brownie encore tiède en faisant attention à ne pas le casser.
  9. Laissez-le refroidir sur une grille.

[30min]
Une fois le brownie à température ambiante et les chocolats fourrés bien pris, passez au dressage.
  1. Dans un cul-de-poule, versez la crème liquide, le Philadelphia, le sucre et la vanille en poudre.
  2. Fouettez jusqu’à obtenir une chantilly qui se tient bien.
  3. Mettez la chantilly obtenue dans une poche à douille munie d’une douille unie (ou autre selon vos envies).
  4. Sur le brownie, étalez une fine couche de caramel restant pour fixer les demi-sphères en chocolat.
  5. Disposez les demi-sphères en quinconce.
  6. Complétez la bûche avec des boules de chantilly joliment pochées.
  7. Avec le chocolat fondu restant des demi-sphères, j’ai écrit Noël dans une belle écriture au cornet et je l’ai fait prendre au frais pour la disposer debout sur ma bûche. Effet Wouahou garanti ! Je vous explique la technique du cornet dans l’article “Faire ses décors de bûche de Noël soi-même” (à venir très rapidement).

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Naked Cake Pêches & Dulcey

naked cake pêche et chocolat dulcey

Très en vogue sur les réseaux sociaux, le Naked Cake est un gâteau à étages, recouvert d’une crème tout en transparence pour laisser apparaître la couleur du gâteau de base. Il est idéal pour les fêtes car un seul gâteau peut suffire pour un grand nombre de convives selon le diamètre et le nombre de couches. En plus, il est très élégant et laisse une infinité de choix dans les goûts, les textures et la décoration.

Sa composition peut être variée. Ici j’ai choisi le Molly Cake car il est plus moelleux et plus aérien que les autres types de gâteaux. Le Molly Cake est une génoise à laquelle on ajoute de la crème montée. Pour le crème, j’ai opté pour une chantilly au Philadelphia, onctueuse, qui se tient bien mais qui n’est ni trop grasse ni trop sucrée. J’y ai ajouté un croustillant pour plus de textures et bien sûr des fruits frais de saison.


6 personnes – ∗∗ – 2h

♦ Molly cake

◊ 2 oeufs
◊ 2 càc de levure chimique
◊ 165g de farine
◊ 85g de sucre
◊ 200g de crème liquide (30% de matière grasse minimum)

♦ Chantilly vanille

◊ 100g de fromage frais (type Philadelphia)
◊ 150g de crème liquide (30% de matière grasse minimum)
◊ 30g de sucre
◊ De la vanille en poudre

♦ Croustillant dulcey

◊ 60g de crêpes dentelles
◊ 60g de chocolat Dulcey (ou du chocolat blanc)

♦ 2-3 pêches fraiches


Vous aurez besoin de :

◊ Un batteur électrique
◊ Deux cul-de-poules
◊ Un cercle à entremet
◊ Un bol
◊ Une spatule
◊ Une poche à douille avec une douille unie
◊ Une maryse


[30min+40min de cuisson]
Commencez par le Molly Cake qui doit cuire et refroidir.
  1. Dans le cul-de-poule, fouettez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume. On doit observer l’effet ruban.
    ♥ L’effet ruban c’est lorsque la pâte retombe comme un ruban et laisse une trace à la surface.
  2. Ajoutez la farine et la levure, mélangez délicatement à la maryse.
    On obtient un appareil à génoise.
  3. Préchauffez le four à 180°C.
  4. Beurrez votre cercle à entremet et préparez votre plaque en la recouvrant d’un papier cuisson.
  5. Dans un deuxième cul-de-poule, montez la crème. Elle doit rester souple, pas aussi ferme qu’une chantilly.
  6. Versez ⅓ de la crème montée dans l’appareil à génoise et mélangez vivement avec la maryse pour détendre le tout.
  7. Ajoutez un deuxième tiers de crème montée et mélangez grossièrement toujours avec la maryse.
  8. Pour le dernier tiers, incorporez-le délicatement pour obtenir un mélange bien aéré.
  9. Versez le tout dans le cercle beurré, sur un plaque recouverte de papier cuisson.
  10. Enfournez pendant environ 30 minutes. Surveillez la cuisson en plantant la lame d’un couteau dans le gâteau. Si la lame ressort sèche c’est que le gâteau est cuit, sinon laissez-le dans le four encore quelques minutes.
  11. Une fois le gâteau cuit, laissez-le refroidir sur une grille. Attendez qu’il soit tiède avant de le démouler.

[10min + 20min de repos]
Pendant que le gâteau cuit, vous pouvez vous atteler à la chantilly.
  1. Vérifiez que la crème et le fromage frais sont bien au frais.
  2. Mettez le cul-de-poule et le fouet au congélateur quelques minutes.
  3. Préparez votre poche à douille avec une douille unie.
  4. Mettez tous les éléments dans le cul-de-poule et fouettez jusqu’à obtenir une chantilly bien ferme.
    ♥ Attention à ne pas trop fouetter sinon la crème risque de tourner et il faudra recommencer.
  5. Mettez la crème dans votre poche à douille et gardez-la au frais le temps de faire le dressage.

[10min]
Préparez le croustillant dulcey.
  1. Dans un bol, faites fondre le chocolat au micro-onde.
    Procédez 20 secondes par 20 secondes en mélangeant à chaque fois pour éviter qu’il ne cuise au fond du bol.
  2. Ajoutez les crêpes dentelles en les émiettant.
  3. Incorporez-les au chocolat.
  4. Laissez le bol de côté à température ambiante jusqu’au montage.

[20min]
Une fois le Molly Cake refroidi, préparez-vous au montage.
  1. Lavez, dénoyautez et coupez les pêches en morceaux. Gardez-en une demie pour la décoration.
  2. Coupez le chapeau du Molly Cake qui a gonflé pour obtenir un haut droit.
  3. Coupez votre Molly Cake en trois dans le sens de la hauteur pour obtenir trois disques superposés.
  4. Sur le disque inférieur, déposez votre croustillant en laissant 2cm de marge au bord.
  5. Comblez ces 2cm avec de la chantilly.
  6. Déposez par dessus le disque central.
  7. Faites un cercle de chantilly le plus à l’extérieur possible.
  8. Comblez le centre avec les pêches fraîches.
  9. Recouvrez du troisième disque.
  10. A l’aide de la spatule et de la crème restante, lissez le contour du gâteau et le dessus.
  11. Décorez à votre guise, j’ai utilisé une demi-pêche restante dans laquelle j’ai coupé des lamelles puis des roses en pâte d’amande.

Enjoy 🙂

Publié le 4 commentaires

Entremet pomme, vanille, noisette

entremet pomme, vanille, noisette

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas fait un entremet digne de ce nom et pourtant j’adore construire ces recettes. J’adore réfléchir aux textures, aux goûts et à la préparation parfaite pour marier tout ça.

Aujourd’hui je vous ai concocté un entremet fruité et gourmand. Sur une base de biscuit moelleux à la noisette, avec une mousse légère à la vanille et un insert onctueux à la pomme.


6 personnes – ∗∗∗ – 5h

♦ Gelée de pomme

◊ 200g de jus de pomme
◊ 1 pomme
◊ 2 feuilles de gélatine

♦ Mousse bavaroise à la vanille

◊ 300g de lait
◊ 60g de sucre
◊ 4 jaunes d’oeufs
◊ 4 feuilles de gélatine
◊ Une gousse de vanille (ici j’ai utilisé une demi cuillère à café de vanille en poudre)
◊ 300g de crème liquide à 30% de matière grasse minimum

♦ Biscuit joconde à la noisette

◊ 4 blancs d’oeufs
◊ 40g de sucre
◊ 3 oeufs
◊ 100g de sucre glace
◊ 75g de poudre de noisettes
◊ 50g de farine
◊ 20g de beurre
◊ 100g de noisettes concassées


Vous aurez besoin de :

◊ Une casserole
◊ Un bol
◊ Un cercle à entremet
◊ Une spatule en bois
◊ Un fouet
◊ Un thermomètre (facultatif)
◊ Deux culs de poule
◊ Un robot pâtissier ou un fouet électrique
◊ Une maryse


[10min+2h de repos]
Commencez par la gelée de pommes qui doit prendre au frais.
  1. Réhydratez les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau bien froide.
  2. Épluchez et coupez les pommes en très petits cubes.
  3. Faites bouillir le jus de pomme.
  4. Hors du feu, ajoutez la gélatine et les morceaux de pomme.
  5. Coulez la gelée dans le cercle à entremet posé sur une plaque plate et recouverte de film alimentaire.

[20min+2h de repos]
Réalisez la crème anglaise qui va servir de base à la mousse bavaroise à la vanille.
  1. Réhydratez les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau bien froide.
  2. Faites bouillir le lait doucement.
  3. Pendant que le lait chauffe, fouettez le sucre avec les jaunes.
  4. Versez un peu du lait chaud dans la préparation à base d’oeufs pour le diluer.
  5. Remettez le tout sur feu doux pour faire cuire la crème sans jamais cesser de remuer.
  6. Pour connaître la cuisson il y a deux astuces. Personnellement j’utilise celle de la spatule. Lorsque vous créez un sillon avec votre doigt sur la spatule, la crème ne doit pas couler. C’est ce qu’on appelle cuire la crème anglaise à la nappe. La deuxième solution est en surveillant la température, elle ne doit pas dépasser 85° qui est la température à laquelle les jaunes coagulent.
  7. Laissez la crème refroidir à température ambiante. Il ne faut pas la mettre au frais sinon elle va gélifier et sera inutilisable pour faire la crème bavaroise.

[15min+10min de cuisson]
Il est temps de faire le biscuit aux noisettes.
  1. Préchauffez le four à 200°C.
  2. Montez les blancs d’oeufs avec le sucre en poudre comme une meringue. Gardez cette meringue près de vous.
  3. Faites fondre le beurre au micro-ondes
  4. Fouettez les oeufs entiers avec le sucre glace pour obtenir un mélange mousseux et qui a doublé de volume. Le mélange doit retomber comme un ruban en laissant une trace à la surface.
  5. Ajoutez-y la farine et la poudre de noisettes tamisées. Mélangez délicatement à la maryse.
  6. Ajoutez le beurre en veillant à bien l’incorporer à la maryse et qu’il ne reste pas au fond du récipient.
  7. Finissez par incorporer la meringue délicatement.
  8. Coulez l’appareil sur une plaque de cuisson (recouverte de papier) tout en gardant une épaisseur de 3-4 millimètres.
  9. Ajoutez les noisettes concassées sur le dessus du biscuit pour lui apporter du croquant.
  10. Enfournez pour une dizaine de minutes. Vérifiez la cuisson en plantant la lame de votre couteau au centre du biscuit. Si celle-ci ressort sèche, le biscuit est cuit; sinon, continuez la cuisson en surveillant très régulièrement.

[10min+3h de repos]
Une fois que la gelée est bien prise au frais, la crème anglaise et le biscuit sont à température ambiante, vous pouvez passer au montage.
  1. Recouvrez les bords intérieurs du cercle avec un papier rhodoïd pour faciliter le démoulage.
  2. Découpez le biscuit à la dimension du cercle à entremet et disposez-le au fond de gâteau.
  3. Fouettez les 300g de crème liquide pour obtenir une texture un peu moins ferme qu’une chantilly.
  4. Incorporez cette chantilly à la crème anglaise avec une maryse.
  5. Coulez la crème sur la moitié de la hauteur.
  6. Ajoutez la gelée de pommes au centre.
  7. Recouvrez de mousse jusqu’en haut du cercle.
  8. Laissez prendre au frais quelques heures, toute la nuit est encore mieux.
  9. Démoulez, dégustez.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Paris-Brest

Paris-Brest

Je ne vais pas vous raconter l’histoire de la course de cyclisme, tout le monde la connaît maintenant. Mais plutôt vous parler de mon ressenti face à cette pâtisserie.

Petite, je n’aimais pas le Paris-Brest, je trouvais ça trop écœurant, trop gras, trop lourd. Mais ça c’était avant de les faire moi-même. Et surtout avant de goûter des vrais Paris-Brest dont la recette est pensée pour être allégée mais tout aussi gourmande. J’ai parlé récemment de mon passage chez Yann Couvreur sur Instagram, son Paris-Brest est à tomber. Si vous êtes sur Paris ou de passage à Paris je vous invite à y faire un tour, ça vaut le coup.

Ce qui vaut tout aussi le coup c’est de le faire soi-même. Et l’avantage est surtout que l’on peut ajuster les proportions selon nos goûts. Plus ou moins de beurre ou de praliné dans la crème mousseline. Faites des essais et trouvez la meilleurs combinaison possible pour vous !


♦ Pâte à choux

◊ 250g d’eau
◊ 
100g de beurre
◊ 
200g de farine
◊ 
4 oeufs

♦ Praliné maison

◊ 150g de noisettes entières
◊ 150g d’amandes entières
◊ 150g de sucre en poudre

♦ Crème mousseline

◊ 500g de lait entier
125g de sucre
◊ 6
0g de maïzena
1 oeuf
3 jaune d’oeuf
1 gousse de vanille (de l’extrait de vanille fera l’affaire pour cette recette car c’est le praliné qui parfume la crème)
◊ 200g de beurre


Vous aurez besoin de :

◊ Un fouet
Une casserole
Un cul de poule
Un grand bol
◊ Une poêle
◊ Une spatule
◊ Un très bon mixeur ou de la patience


[20min+1h de repos]
Commencez par la crème pâtissière pour qu’elle ait le temps de refroidir. Pour plus de conseils et de détails je vous invite à aller voir cet article entièrement consacré à la crème pâtissière à la vanille.
  1. Faites bouillir le lait dans une casserole.
  2. Fouettez les œufs avec le sucre, dans un grand bol, puis ajoutez-y la maïzena.
  3. Versez une partie du lait bouillant sur le mélange précédent.
  4. Remettez le tout dans la casserole. Faites chauffer sur feu doux tout en mélangeant jusqu’à la première ébullition. Vous devez obtenir une consistance de crème assez ferme.
  5. Débarrassez-la dans un récipient propre, filmez-la au contact et laissez-la refroidir.

[30min+30min de cuisson]
Continuez avec la pâte à choux. Il y a également un article 100% pâte à choux que vous pouvez retrouver ici pour plus de détails.
  1. Faites préchauffer le four à 210°C en chaleur statique.
  2. Portez l’eau et le beurre à ébullition.
  3. Ajoutez-y la farine en une seule fois puis desséchez la pâte sur feu doux.
  4. Ré-hydratez-la avec les œufs en les ajoutant un par un.
  5. Vous pouvez maintenant la pocher en forme de cercles d’environ 7 centimètres de diamètre.
  6. Avant cuisson, badigeonnez avec un œuf battu et saupoudrez d’amandes effilées.
  7. Diminuez la température du four à 180°C et enfournez. Surveillez bien votre cuisson, votre pâte doit être bien gonflée et bien dorée.

[30min]
Passez maintenant à l’étape du praliné. Ma recette du praliné est dans cet article.
  1. Torréfiez les amandes et les noisettes dans une casserole.
  2. Faites-les caraméliser puis laissez-les refroidir sur une feuille de papier cuisson.
  3. Une fois le tout refroidi, mixez jusqu’à obtenir la consistance de praliné que vous désirez.
  4. Pour cette recette, conservez 8 cuillères à café de pralin. Le pralin est du praliné pas totalement mixé. Cela vous servira à garnir le dessous des choux et donner du craquant.
  5. Mixez le reste jusqu’à obtenir une consistance de pâte à tartiner.

[15min]
Avant dernière étape : la crème mousseline.
  1. Dans un cul-de-poule ou la cuve du batteur, placez votre crème pâtissière bien froide. Fouettez-la à vitesse moyenne (avec un robot, un batteur électrique ou beaucoup de force).
  2. Ajoutez-y le beurre en morceaux. Vous devez voir votre crème s’éclaircir et devenir mousseuse.
  3. Finissez alors par le praliné. Goûtez régulièrement pour ajuster la quantité selon vos goûts.

[30min]
Pour le montage :
  1. Découpez vos Paris-Brest en deux dans le sens de la hauteur.
  2. Commencez par une cuillère de pralin au fond.
  3. Puis pochez joliment votre crème mousseline.
  4. Et enfin, refermez avec le chapeau. Le tour est joué.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Faire une galette frangipane maison : toutes les étapes

galette frangipane

En ce début d’année je profite de cet article pour vous souhaiter à tous une très belle année 2019, qu’elle soit riche en bonheur et gourmandise.

C’est donc un article de circonstance que je publie aujourd’hui car samedi c’est déjà l’épiphanie. Et oui, on n’arrête pas de cuisiner et de manger à cette période. Mais c’est pour ça qu’on l’aime tant non ? Moi oui en tous cas. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire une galette frangipane maison.

Depuis que je sais faire de la pâte feuilletée maison j’ai vraiment du mal à manger les pâtes industrielles. Mais si vous êtes pris par le temps ou que la pâte feuilletée vous fait peur, vous pouvez très bien faire une galette avec deux pâtes industrielles. Vous pouvez aussi aller voir mon article sur la pâte feuilletée pour démystifier tout ça. Bon il faut quand même avoir du temps devant soi, je vous l’accorde.

Les proportions permettent de faire 2 galettes. Si vous n’en n’avez pas besoin, vous pouvez faire les deux galettes et en congeler une lorsqu’elle est encore crue. Vous pouvez aussi congeler la pâte feuilletée restante pour la réutiliser plus tard. Je vous déconseille fortement de diviser les quantités par deux car vous risquez d’avoir du mal à obtenir vos deux cercles de pâte feuilletée. Pour ce qui est de la frangipane, utilisez-la dans une tarte aux poires par exemple, ou laissez-la traîner quelques instants sur la plan de travail, et personne ne pourra s’empêcher de tremper son doigt dedans.

Je vous souhaite donc une très bonne dégustation et de passer de supers moments avec vos proches !


2 galettes – ∗∗ –4h

♦ Pâte feuilletée

◊ 500g de farine
250g d’eau à température ambiante
10g de sel
380g de beurre

♦ Frangipane

◊ 100g de lait entier
◊ 25
g de sucre
◊ 10
g de maïzena
◊ 1
 jaune d’oeuf
◊ De l’arôme de vanille

◊ 75g de beurre
◊ 75g de sucre en poudre
◊ 2 oeufs
◊ 75g de poudre d’amandes
◊ 10g de maïzena

♦ Montage

◊ 1 oeuf battu
◊ 1 fève


Vous aurez besoin de :

◊ Un robot muni d’un crochet ou de vos mains
Un rouleau à pâtisserie
◊ Un fouet
Une casserole
Un cul-de-poule
Un grand bol
◊ Une spatule


[3h]
La première étape est celle de la pâte feuilletée. Vous pouvez la commencer la veille et l’étaler le jour même. Vous retrouverez toutes les étapes détaillées en photo dans cet article.
  1. Préparez votre détrempe avec la farine, l’eau et le sel sans trop pétrir sinon elle deviendra élastique.
  2. Laissez reposer au froid pendant 30 minutes minimum ou au congélateur 15 minutes pour gagner du temps.
  3. Faites 6 tours en laissant la pâte reposer tous les deux tours.

[15min+15min de repos]
Pendant que la pâte feuilletée repose au frais, préparez la crème pâtissière. Toutes les étapes détaillées sont dans cet article.
  1. Faites bouillir le lait avec l’arôme de vanille.
  2. Pendant que le lait bout, fouettez le jaune d’œuf avec le sucre puis ajoutez la maïzena.
  3. Versez le lait chaud sur le mélange précédent.
  4. Remettez le tout sur le feu jusqu’à ce que ça épaississe.
  5. Débarrassez dans un récipient propre, filmez au contact et laissez refroidir.

[15min+30min de repos]
Pendant ce temps là, préparez la frangipane.
  1. Dans un cul-de-poule, malaxez le beurre et le sucre pour obtenir un mélange crémeux.
  2. Ajoutez les œufs puis la poudre d’amande et la maïzena.
  3. Finissez par incorporer la crème pâtissière au mélange.
  4. Filmez au contact et laissez refroidir au frais.

[30min+45min de cuisson]
On peut maintenant passer au montage. La frangipane doit être bien froide pour passer au montage sinon cela risque de faire fondre le beurre présent dans la pâte feuilletée et le feuilletage ne sera pas très régulier.
  1. Étalez votre pâte feuilletée en un grand rectangle dans lequel vous pouvez tracer deux cercles de 22cm de diamètre.
  2. Si vous avez un cercle à tarte de 22cm de diamètre vous pouvez vous en servir comme aide.
  3. Découpez un premier cercle de 21cm de diamètre (ou en suivant l’intérieur du cercle à tarte).
  4. Découpez un deuxième cercle de 23cm de diamètre (ou en suivant l’extérieur sur cercle à tarte).
  5. Sur le premier, disposez votre frangipane en laissant 2cm entre le bord de la pâte et la crème. Disposez votre fève.
  6. Badigeonnez le bord de la pâte avec de l’eau à l’aide d’un pinceau.
  7. Disposez le deuxième cercle de pâte par dessus.
  8. Soudez les bords en appuyant fermement avec vos mains, attention à ne pas écraser le feuilletage tout de même.
  9. Découpez le bord de votre galette sur un demi centimètre pour ouvrir le feuilletage et faire des bords nets.
  10. Vous pouvez également chiqueter les bords. C’est à dire faire des entailles de manière régulière avec le dos d’un couteau.
  11. Dorez votre galette avec l’œuf battu et un pinceau. Ne dorez pas les bords sinon le feuilletage ne se développera pas. Vous pouvez également dessiner avec la pointe d’un couteau sur le dessus de votre galette.
  12. Et voilà vous êtes prêts à enfourner pour environ 45 minutes à 180°C.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Riz au lait à la vanille (et à la fève de tonka)

riz au lait

Ce riz au lait à la vanille je le fais depuis des années et je ne m’en lasse pas. Vous pouvez varier les plaisirs avec différentes épices pour multiplier les parfums. Pour aujourd’hui ça sera la fève de tonka.

Mon petit plus c’est ce jaune d’œuf et ce morceau de beurre que je rajoute à la fin. Ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de mieux pour la ligne mais alors c’est tellement plus onctueux en bouche et ça apporte vraiment un petit goût supplémentaire. Je le mange directement à la fin de la cuisson, je l’aime encore tiède (voire chaud) et en général il ne fait pas long feu.

6 personnes - * - 1h

Riz au lait à la vanille (et fève de tonka)

  • 1.5L d’eau
  • 250g de riz rond spécial dessert
  • 1L de lait entier
  • 1 gousse de vanille
  • 1/4 fève de tonka
  • 50 g de sucre
  • 1 jaune d’oeuf
  • 25g de beurre

Vous aurez besoin de

  • Une casserole
  • Une passoire
  • Un plat
riz au lait à la vanille et fève de tonka

Riz au lait à la vanille (et fève de tonka)

[xmin+xh de repos+xmin de cuisson]

Intro

Ingrédients

  • Liste ingrédients

Déroulé

  1. Faites bouillir l’eau.
  2. Une fois l’eau à ébullition, mettez-y le riz pendant 3 minutes.
  3. Égouttez le riz.
  4. Fendez la gousse de vanille en deux pour en récupérer les graines. Mettez les graines et la gousse dans la casserole avec le lait. Rappez-y un peu de fève de tonka aussi.
  5. Faites bouillir le lait, la vanille et la fève de tonka.
  6. Une fois le lait à ébullition, retirez la gousse de vanille puis versez-y le riz et le sucre.
  7. Laissez cuire à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à ce que le riz absorbe tout le lait.
  8. Une fois le riz cuit, versez-le dans un récipient adapté (type grand bol), ajoutez-y le jaune d’oeuf et le beurre.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Génoise fourrée à la vanille

génoise fourrée à la crème pâtissière vanille

J’avais vu cette idée de génoise fourrée sur Pinterest et ça donne tellement envie quand on voit tout ce moelleux et les grains de vanilles dans la crème qui promettent un parfum fantastique !

L’idée a même convaincu mon chéri, habituellement pas fan des gâteaux sans croquants. Il ne m’en fallait pas beaucoup plus pour me précipiter dans ma cuisine et m’y mettre. Ce dessert a l’avantage d’être transportable facilement du fait de l’utilisation de maïzena dans la crème pâtissière, elle se tient très très bien.


6 personnes – ∗∗ – 1h

♦ Génoise

  • 4 oeufs
  • 120g de sucre
  • 120g de farine

♦ Crème pâtissière à la vanille

  • 500g de lait entier
  • 125g de sucre
  • 50g de maïzena
  • 1 oeuf
  • 3 jaune d’oeuf
  • 1 gousse de vanille (j’ai utilisé une demi gousse parce que je les prends chez mon pâtissier et qu’elle est très forte)

Vous aurez besoin de :

  • Une casserole
  • Un cul-de-poule
  • Un thèrmomètre
  • Un batteur électrique
  • Une maryse
  • Un fouet
  • Un moule à manqué rond pour 6 personnes

[20min+20min de cuisson]
Commencez par la génoise pour qu’elle ait le temps de cuire.
  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Préparez un bain marie avec les œufs et le sucre. C’est à dire, mettez les oeufs et le sucre dans un cul-de-poule. Préparez une casserole assez grande pour contenir le cul-de-poule sans qu’il ne touche le fond de la casserole. Mettez-y un fond d’eau, l’eau peut toucher le fond du saladier mais ne doit pas déborder. Mettez le cul-de-poule sur la casserole et faites chauffer le tout.
  3. Le mélange doit chauffer à environ 40°C (sans dépasser 45°C). Ne vous arrêtez pas de fouetter lorsque le mélange chauffe.
  4. Une fois la température atteinte, débarrassez le cul-de-poule et fouettez au batteur électrique jusqu’à complet refroidissement. Le mélange doit blanchir et tripler de volume.
  5. Ajoutez la farine et incorporez-la délicatement à la maryse pour ne pas faire retomber les œufs.
  6. Préparez un moule beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson. J’ai utilisé du papier cuisson volontairement mal mis dans le moule pour obtenir un effet irrégulier sur l’extérieur de la génoise.
  7. Enfournez pendant 20min. Surveillez bien la cuisson elle peut varier selon les fours. La génoise est cuite lorsqu’elle est bien dorée. Vous pouvez aussi utiliser la technique de la lame de couteau (plantez un couteau pointu au cœur du gâteau et si la lame ressort sèche c’est qu’il est cuit).

[20min+20min de repos]
Pendant la cuisson de la génoise, préparez la crème pâtissière. Vous pouvez retrouver la recette de la crème pâtissière complète dans cet article.creme patissiere
  1. Fendez la gousse de vanille en deux pour en extraire les graines. Mettez le tout dans une casserole contenant le lait. Faites chauffer le tout jusqu’à ébullition.
  2. Pendant que le lait chauffe, dans un cul-de-poule, fouettez les œufs et le sucre pour faire blanchir le mélange. Ajoutez la maïzena.
  3. Juste avant l’ébullition du lait, enlevez la gousse de vanille et, versez-en une partie dans le mélange œuf-sucre-maïzena puis fouettez bien pour homogénéiser le mélange.
  4. Reportez le tout dans la casserole de lait et faites chauffer jusqu’à ébullition en ne s’arrêtant jamais de fouetter sous peine de voir la crème pâtissière cramer au fond de la casserole.
  5. Une fois l’ébullition atteinte, reversez la crème dans un récipient propre et froid, filmez-la au contact pour éviter qu’une croûte ne se forme à la surface et faites-la refroidir à température ambiante.

[10min]
Finissez par le montage
  1. Une fois la génoise cuite, faites la refroidir sur une grille. Lorsqu’elle est froide, découpez-la en deux pour obtenir deux disques de génoise.
  2. Sur la partie du bas, déposez votre crème pâtissière tiède.
  3. Refermez avec le deuxième disque de génoise.
  4. Vous pouvez saupoudrer votre gâteau de sucre glace ou de chocolat en poudre si vous voulez.
  5. Réservez au frais jusqu’à dégustation.

genoise fourree a la vanille

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Pâte sucrée de Philippe Conticini

pâte sucrée de philippe conticini

Pour éviter de recopier la recette à chacune de mes tartes, je vous écris cet article réservé à la pâte sucrée de Philippe Conticini. J’ai longtemps adopté la pâte sablée pour mes tartes mais je suis en train de changer d’avis.

La pâte sucrée est plus facile à travailler, moins “sablée” (ahah) et on peut l’étaler plus finement. Si vous me suivez sur Instagram vous avez pu voir que ma visite dans le boutique Gâteaux d’émotion de Philippe Conticini m’a fait renouer avec cette pâte. J’ai hâte de tester plein de nouvelles tartes avec cette recette. La pâte sucrée de Philippe Conticini est d’ailleurs une des recettes qu’il a fait en live sur Facebook et qui est disponible dans son livre Conticini en live. Retrouvez tous les livres que j’utilise en pâtisserie en cliquant ici.

La recette est pour environ deux tartes de 6 personnes, vous pouvez congeler la deuxième moitié de la pâte crue et la sortir dès que vous en avez besoin. Pour la décongeler, laisser-la au réfrigérateur une nuit minimum.


12 personnes – ∗ – 3h30pate sucree de philippe conticini

♦ Pâte sucrée de Philippe Conticini

  • 250g de farine
  • 125g de beurre mou
  • 120g de sucre glace
  • 30g de poudre d’amandes
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 càc d’extrait de vanille

Vous aurez besoin de :

  • Une maryse
  • Une corne à pâtisserie
  • Un cul de poule

[30min+3h de repos]
  1. Sortez le beurre du frigo en avance afin qu’il soit mou au moment de réaliser la pâte.
  2. Mélangez le beurre et le sucre glace (utilisez la feuille du robot si vous en avez un) avec une maryse pour obtenir un mélange bien homogène.
  3. Ajoutez l’oeuf, l’extrait de vanille et la poudre d’amandes.texture
  4. Finissez par incorporer la farine en la travaillant le moins possible pour éviter que la pâte ne soit trop élastique et se rétracte à la cuisson. Pour travailler la pâte avec la farine, utilisez une corne (objet orange visible sur les photos) ou une maryse.etape
  5. Finissez le mélange à la main puis formez une boule.texture
  6. Réservez la boule au frais pendant 3h minimum avant de l’utiliser. Cela permet de diffuser les arômes dans la pâte.

pate sucree de philippe conticini

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Flan de Christophe Michalak sans pâte

flan à la vanille de Christophe Michalak

Le flan de Christophe Michalak me faisait de l’oeil depuis un moment et je me suis enfin lancée, avec quelques adaptations. J’ai fait bouillir le lait pour laisser infuser la vanille alors que Christophe Michalak fait le mélange à froid puis fait chauffer le tout pour faire épaissir. Dans la recette originale, il faut 100g de jaunes d’oeufs, ce qui correspond à 5 jaunes (à quelque chose près). Libre à vous de les peser ou non.

Ce flan a une texture extraordinaire, crémeuse et dense à la fois; un bon goût de vanille régressif. Bref c’est LA recette de flan que je cherchais depuis tant d’années et j’espère qu’elle vous fera autant d’effet.


6 personnes – ∗∗ – 2h30flan de christophe michalak sans pate

♦ Appareil à flan de Christophe Michalak

  • 500g de lait entier
  • 125g de crème liquide entière
  • 5 jaunes d’oeufs
  • 125g de sucre
  • 50g de maïzena
  • 1 gousse de vanille

Vous aurez besoin de :

  • Une casserole
  • Un saladier
  • Un fouet
  • Un cercle à entremet ou un plat à tarte

  1. Dans une casserole, préparez le lait.
  2. Fendez la gousse de vanille en deux pour en récupérer les graines. Mettez les graines et la gousse dans le lait.
  3. Faites chauffer le lait jusqu’à ébullition puis retirez du feu, couvrez et laissez infuser la vanille pendant quelques minutes.
  4. Pendant ce temps, dans un saladier, fouettez le sucre et les jaunes d’oeufs.
  5. Ajoutez la maïzena puis la crème liquide. Fouettez bien entre chaque ajout pour ne pas faire de grumeaux.
  6. Retirez la gousse de vanille du lait puis versez le lait vanillé sur la préparation froide.
  7. Remettez le tout sur feu moyen pour faire épaissir la crème. Fouettez sans vous arrêter pour éviter que la crème ne brûle au fond de la casserole.
  8. Une fois la crème épaissie, débarrassez-la dans un contenant froid pour la laisser reposer (environ 1h à température ambiante, 30 minutes au réfrigérateur).texture
  9. Une fois la crème froide, fouettez-la pour la détendre puis versez-la dans votre cercle ou votre moule à manquer. Pensez à déposer du papier cuisson dans votre moule pour faciliter le démoulage.
  10. Faites préchauffer votre four à 180°C puis enfournez pendant 50 minutes. Le flan va gonfler mais laissez-le se colorer, il va dégonfler à la sortie du four.

flan de christophe michalak sans pate

Enjoy 🙂