Publié le Laisser un commentaire

Macarons sapin de Noël au chocolat

macarons sapins de Noël au chocolat

J’avais cette idée de macarons en forme de sapin depuis longtemps alors cette année je me suis lancée ! Il est peut-être un peu tard pour en faire votre dessert de Noël mais ça peut tout aussi bien faire un joli goûter original ! 

Aujourd’hui mes macarons sont garnis d’une ganache montée au chocolat noir mais vous pouvez y mettre ce que vous voulez, du moment que la crème tient suffisamment pour supporter tous les étages. J’ai choisi du chocolat noir assez fort pour compenser le côté sucré des coques de macaron. C’était une tuerie ! Tout est parti très vite ici !


10 sapins – ∗∗ – 2h30

♦ Coques macarons

◊ 2x55g de blancs d’oeufs
◊ 150g de sucre glace
◊ 150g de poudre d’amandes
◊ 150g de sucre en poudre
◊ 50g d’eau
◊ Une pointe de couteau de colorant vert en poudre

♦ Ganache chocolat noir

◊ 100g de chocolat noir
◊ 200g de crème liquide fluide à 30% de matière grasse minimum
◊ 1 càs de miel


Vous aurez besoin de :

◊ Un cul de poule
◊ Une casserole
◊ Un batteur électrique
◊ Un thermomètre de cuisine
◊ Un tamis
◊ Une maryse
◊ Un bol
◊ Deux poches à douilles, une douille lisse, une douille cannelée


[30min+12min de cuisson]
Commencez par les coques de macarons qui demandent beaucoup d’attention. Tous les détails et toutes les astuces sont dans cet article entièrement dédié aux coques de macarons.

  1. Montez la moitié des blancs d’oeufs bien fermes.
  2. Faites chauffer le sucre et l’eau jusqu’à obtenir un sirop à 118°C.
  3. Versez le sirop sur les blancs d’oeufs en filet en continuant de fouetter.
  4. Ajoutez le colorant vert et continuez de fouettez à grande vitesse jusqu’à refroidissement de la meringue.
  5. Ajoutez à la meringue la deuxième moitié de blancs d’oeufs en l’incorporant délicatement à la maryse.
  6. Ajoutez la poudre d’amande et le sucre glace tamisés en continuant de mélanger délicatement à la maryse.
  7. Mettez votre appareil dans une poche à douille munie d’une douille lisse et pochez des macarons de tailles variables, du plus gros au plus petit pour obtenir la forme du sapin.
  8. Préchauffez le four à 150°C.
  9. Laissez crouter les macarons le temps que le four chauffe.
  10. Enfournez pour 12 minutes.

[30min+20min de repos]
Pendant que les macarons cuisent, préparez votre ganache.
  1. Portez la moitié de la crème à ébullition.
  2. Versez-la sur le chocolat et mélangez pour le faire fondre.
  3. Ajoutez le reste de crème froide.
  4. Filmez au contact et laissez refroidir au frais.
  5. Une fois la ganache bien froide, montez-la comme une chantilly bien épaisse.

[30min]
Une fois les coques de macaron refroidies et la ganache montée, on passe au montage. C’est là qu’on va voir nos sapins prendre forme !
  1. Triez vos coques par tailles.
  2. Prenez les coques les plus larges, pochez de la ganache montée sur la face bombée de la coque.
  3. Posez une coque de la taille d’en dessous, toujours face bombée vers le haut.
  4. Pochez de la ganache montée sur la face bombée.
  5. Recommencez autant de fois que vous avez d’étages. Attention, le dernier étage est une coque de macaron, face bombée vers le haut. Ne pochez pas de ganache dessus.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Couronne de Noël façon number cake

bûche pomme, gingembre

Je reste dans ma thématique des desserts originaux mais toujours inspirés de la période de Noël. Aujourd’hui je vous présente ma couronne de Noël façon number cake. Le number cake framboise machin que j’avais fait pour les 20 ans de ma soeur est une des recette qui est le plus visitée sur le blog depuis 1 an, on verra si ce number cake de Noël peut le détrôner.

Pour les saveurs on reste dans l’esprit des fêtes de fin d’année en optant pour une association pomme-gingembre. Perso je déteste le gingembre mais je vous rassure la recette est validée par Monsieur qui s’est englouti le gâteau à lui tout seul. 


6 personnes – ∗ – 2h

♦ Pâte sablée au gingembre

◊ 100g de beurre demi-sel
◊ 100g de sucre cassonade
◊ 200g de farine
◊ 2 jaunes d’oeufs
◊ 3 càc de gingembre en poudre

♦ Compotée de pommes au gingembre

◊ 3 pommes (celles que vous préférez)
◊ 2 càs de jus de citron
◊ 1 càc de gingembre en poudre


♦ Chantilly

◊ 200g de crème liquide à 30% de matières grasses minimum
◊ 100g de Philadelphia (cela permet que la chantilly soit beaucoup plus ferme)
◊ Un peu de fève de tonka râpée (ou de la vanille en poudre)
◊ 30g de sucre glace

◊ 70g de chocolat noir


Vous aurez besoin de :

◊ Une spatule
◊ Une poche à douille et une douille
◊ Une casserole
◊ Un batteur électrique
◊ Un cul-de-poule
◊ Un pinceau


[15min+30min de repos]
Commencez par la pâte sablée.
  1. Dans le cul de poule, sablez le beurre avec la farine, le sucre et le gingembre en poudre. Comme pour un crumble, écrasez les morceaux de beurre dans la poudre pour obtenir un mélange à la texture de sable fin.
  2. Ajoutez les jaunes d’oeufs et malaxez jusqu’à obtenir une boule bien homogène.
  3. Aplatissez cette boule, filmez-la et réservez-la au frais. 30 minutes au congélateur ou une à deux heures au frigo.
  4. Une fois la pâte bien froide, préchauffez votre four à 180°C.
  5. Séparez-la en deux puis étalez les deux pâtons à la même épaisseur. Vous pouvez étaler vos pâtes entre deux feuilles de papier cuisson, entre deux tapis en silicone ou sur un plan de travail bien fariné.
  6. Disposez les pâtes l’une sur l’autre sans les fusionner.
  7. Découpez votre forme de couronne. J’ai utilisé pour cela, un grand cercle à entremet (18cm de diamètre) et une petit cercle pour le centre.
  8. Déposez vos deux couronnes sur votre plaque de cuisson recouverte d’un papier cuisson.
  9. Enfournez pendant 20 minutes. Le temps de cuisson dépend de l’épaisseur de vos pâtes. Surveillez vos pâtes au four, elles doivent légèrement dorer.
  10. Une fois vos couronnes cuites, laissez-les refroidir à température ambiante.
  11. Badigeonnez vos couronnes de chocolat fondu puis laissez-le durcir au frais. Le chocolat fondu va éviter que le sablé s’humidifie avec la compotée.

[15min+1h de repos]
Pendant que la pâte sablée refroidi, vous pouvez vous attaquer à la compotée.
  1. Pelez, évidez et découpez en petits morceaux vos 3 pommes.
  2. Dans une casserole, versez le jus de citron, ajoutez 2 pommes et le gingembre.
  3. Faites chauffer à feu moyen en remuant sans cesse jusqu’à obtenir un début de compote. Le jus de citron doit disparaître mais il doit rester des morceaux de pommes pour garder plus de mâche. 
  4. Ajoutez alors votre pomme crue restante pour plus de textures.
  5. Réservez au frais jusqu’à refroidissement complet.

[30min]
C’est l’heure du montage.
  1. Pendant que tous les éléments refroidissent, vous pouvez préparez vos décors qui devront eux aussi refroidir. Je vous renvoi vers mon article sur les décors de bûche faits maison. A vous de choisir la technique avec laquelle vous êtes le plus à l’aise.
  2. Montez la crème liquide, le Philadelphia, le sucre et l’épice de votre choix en une chantilly bien ferme et parfumée.
  3. Sur votre première couronne, pochez votre chantilly sur les bords extérieurs et intérieurs en laissant un espace vide entre les deux.
  4. Comblez cette espace avec de la compotée.
  5. Déposez votre deuxième couronne par dessus.
  6. Recouvrez entièrement cette deuxième couronne de chantilly.
  7. Disposez des morceaux de pomme de la compotée ainsi que vos décors bien froids et le tour est joué.

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Faire ses décors de bûche de Noël maison

décors en chocolat maison

Quand je me suis mise à la pâtisserie, j’ai rapidement fait les desserts pour les anniversaires ou les fêtes de famille tout au long de l’année. Mais pour Noël c’était une autre histoire, le dessert c’est sacré, pas question de prendre le moindre risque ! Alors on a longtemps mangé les bûches de notre pâtisserie de village. Et une année j’ai réussi à négocier à faire une bûche, une seule pour tester et si c’était réussi, je serais embauchée pour les années d’après. Trop de pression sur mes épaules ! 🙂 Je ne vous cache pas que ça n’a pas été ma plus grande réussite mais elle tenait debout, elle était mangeable et j’avais mis le paquet sur les décors et ça a fait mouche. 

Me voilà 3 ans après, à vous donner des conseils pour faire vos décors de bûche vous-même tout en réfléchissant aux desserts du réveillon. Je crois que me laisser faire les desserts de Noël est la plus grande marque de confiance de ma mère 😀

Vous pouvez retrouver toutes mes recettes de Noël ici !


Je vais donc vous présenter deux types de décors.

Technique 1 : Les décors en meringue.

Faites une meringue française en fouettant vivement deux blancs d’oeufs, le même poids en sucre en poudre et le même poids en sucre glace. Je vous renvoie vers ma recette de meringue française pour plus de détails ! Avec cette meringue on va faire des bonshommes de neige et des sapins. Pour cela, mettez votre meringue dans une poche à douille munie d’une douille lisse. Plus le diamètre est gros, plus les décors seront gros.

Pour les bonshommes de neige, pochez deux boules l’une sur l’autre sans écraser celle du dessous pour faire le corps et la tête.

Après la cuisson, dessinez au feutre alimentaire les yeux, le nez, les boutons de la veste. Si vous n’avez pas de feutre alimentaire, vous pouvez utiliser un peu de chocolat fondu sur un cure-dent.

Pour les sapins, pochez des boules les unes sur les autres, de plus en plus petites, en les écrasants pour faire cet effet de couches successives.

Vous pouvez décorer vos sapins avec des billes en sucre de différentes couleurs avant la cuisson.

Technique 2 : Les décors en chocolat.

Les décors en chocolat paraissent plus techniques mais une fois que vous aurez acquis la technique du cornet, vous pourrez faire tellement de choses ! J’en ai déjà parlé dans plusieurs recettes et je me suis beaucoup entraîné à cette technique terrifiante pour passer le CAP. Maintenant je m’éclate avec et j’en fait à la moindre occasion.

Pour préparer un cornet, découpez un rectangle dans le coin de votre feuille de papier cuisson. Un de deux côtés de l’angle droit doit être plus long que l’autre, à peu près le double. Disposez le triangle devant vous, l’angle droit à votre droite et la pointe la plus petite le plus loin de vous.

Ramenez la pointe la plus petite vers l’angle droit comme sur la photo.

Tenez la pointe du cornet et enroulez la grande pointe autour de celui-ci.

Rabattez la grande pointe vers l’intérieur pour faire tenir le cornet. Faites bien attention à ce que le cornet soit bien serré pour qu’il ne s’ouvre pas après.

Remplissez le cornet à la moitié de chocolat fondu et repliez le haut plusieurs fois pour qu’il soit hermétique.

Coupez la pointe selon l’épaisseur que vous voulez donner à votre trait d’écriture. Pour les décors à faire tenir debout, je vous conseille un trait assez épais pour pouvoir le faire tenir sans qu’il se casse.

Avec votre cornet vous pouvez ainsi faire toutes les formes que vous voulez, et même écrire ce que vous voulez sur vos entremets.

Une autre technique consiste à étaler une plaque de chocolat et découper les formes souhaitées grâce à des emporte-pièces. Vous pouvez soi laisser figer le chocolat avec l’emporte-pièce coincé dedans, soi découper le chocolat avant qu’il ne soit totalement figé et le laisser figer ensuite.

Have fun 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Bûche revisitée vanille, chocolat et caramel coulant

bûche chocolat, vanille et caramel

Voici ma première bûche de l’année 2019. Un peu en retard par rapport à l’année dernière mais cette année je me suis lancée le défis de ne faire que des recettes de Noël “originales”. Pour la première j’ai fait des parfums réconfortants, à déguster devant un feu de cheminé après un bon repas en famille. 

La bûche brownie chocolat, vanille et caramel coulant est à tomber ! Avec un peu d’imagination on peut la faire sous toutes les formes ! Et en faisant un peu plus de chocolats fourrés au caramel on peut même en distribuer à toute la famille !


6 personnes – ∗∗ – 2h

♦ Brownie chocolat aux noix

◊ 70g de beurre
◊ 40g de chocolat noir
◊ 70g de sucre (vergeoise brune/blonde de préférence ou cassonade)
◊ 1 oeuf
◊ 32g de farine
◊ 4g de cacao en poudre non sucré
◊ 2 poignées de cerneaux de noix concassés

♦ Chocolats cœur coulant au caramel

◊ 200g de chocolat
◊ 150g de sucre
◊ 150g de crème liquide
◊ 50g de beurre demi-sel

♦ Chantilly vanille

◊ De la vanille en poudre
◊ 50g de Philadelphia
◊ 100g de crème liquide à 30% de matières grasses minimum
◊ 15g de sucre glace


Vous aurez besoin de :

◊ 2 bols
◊ Un pinceau à pâtisserie
◊ Un moule à cake-pop (pour faire des petites demi-sphères)
◊ 2 casseroles
◊ Un moule à cake
◊ Un batteur électrique
◊ Un fouet
◊ Un cul-de-poule


[30min+1h de repos]
Commencez par préparer les chocolats au cœur coulant au caramel
  1. Faites fondre le chocolat jusqu’à sa température d’utilisation 30°C. Vous pouvez le faire au bain-marie ou au micro-ondes en procédant petit à petit.
  2. Avec un pinceau, chemisez vos moules demi-sphère et réservez-les au congélateur jusqu’à ce que le chocolat durcisse.
  3. Chemisez à nouveau les moules pour obtenir une coque suffisamment épaisse qui ne se cassera pas au démoulage. 
  4. Réservez de nouveau au congélateur.
  5. Pour le caramel, faites fondre le beurre et le sucre dans une casserole jusqu’à obtenir un caramel bien brun.
  6. En même temps que le caramel cuit, faites bouillir la crème liquide.
  7. Une fois le caramel à la bonne couleur, versez-y la crème chaude petit à petit.
    Attention à ne pas vous brûler, le mélange va beaucoup monter avant de retomber.
  8. Si le sucre cristallise et forme des blocs de caramel dans la crème, laissez-le fondre à nouveau jusqu’à obtenir un caramel bien lisse.
  9. Laissez le caramel refroidir à température ambiante.
  10. Une fois le caramel à température ambiante, garnissez vos demi-sphères puis refermez avec du chocolat fondu.
  11. Réservez au congélateur de nouveau.

[10min+30min de cuisson]
Continuez avec le brownie, c’est la recette de Christophe Michalak que j’ai déjà faite plusieurs fois et que j’aime énormément !
  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Faites fondre le beurre et le chocolat au micro-onde en procédant 30 secondes par 30 secondes et en mélangeant à chaque fois pour éviter que le chocolat ne cuise.
  3. Dans un autre bol, fouettez vivement les œufs et le sucre pour faire mousser le mélange.
  4. Ajoutez le chocolat fondu aux œufs.
  5. Finissez par la farine, le cacao et enfin les noix concassées en mélangeant vivement pour obtenir un appareil bien lisse.
  6. Beurrez et chemisez votre moule à cake avant d’y déposer la pâte.
  7. Enfournez pendant 30 minutes. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une lame de couteau, si elle ressort sèche lorsque vous la plantez au cœur du gâteau c’est que celui-ci est cuit.
  8. Démoulez le brownie encore tiède en faisant attention à ne pas le casser.
  9. Laissez-le refroidir sur une grille.

[30min]
Une fois le brownie à température ambiante et les chocolats fourrés bien pris, passez au dressage.
  1. Dans un cul-de-poule, versez la crème liquide, le Philadelphia, le sucre et la vanille en poudre.
  2. Fouettez jusqu’à obtenir une chantilly qui se tient bien.
  3. Mettez la chantilly obtenue dans une poche à douille munie d’une douille unie (ou autre selon vos envies).
  4. Sur le brownie, étalez une fine couche de caramel restant pour fixer les demi-sphères en chocolat.
  5. Disposez les demi-sphères en quinconce.
  6. Complétez la bûche avec des boules de chantilly joliment pochées.
  7. Avec le chocolat fondu restant des demi-sphères, j’ai écrit Noël dans une belle écriture au cornet et je l’ai fait prendre au frais pour la disposer debout sur ma bûche. Effet Wouahou garanti ! Je vous explique la technique du cornet dans l’article “Faire ses décors de bûche de Noël soi-même” (à venir très rapidement).

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Sablés à l’orange de Noël

sablés à l'orange

Je dois bien avouer que mon but était de faire des sablés à l’orange de Noël, aux formes diverses et aux décorations colorées. Puis pour une question de pratique et d’accessibilité j’ai décidé de les faire rond. Et finalement ils sont tellement bons que je n’ai pas pu me résigner à les décorer. Ça aurait changé le goût et je m’en serais terriblement voulu.

Les quantités peuvent paraître importante mais elles sont faites pour une trentaine de biscuits et croyez-moi vous n’en aurez pas trop pour vos après-midi au coin de la cheminée à boire le thé avec vos proches. Et ils se conservent vraiment très bien dans une boîte hermétique.


6 personnes – ∗ – 1h30sablés à l'orange de noël

♦ Sablés à l’orange

  • 120g de beurre
  • 120g de sucre
  • 270g de farine
  • Le zeste d’1 orange (bio)
  • Le jus d’½ orange
  • 1 sachet de levure
  • 2 jaunes d’oeufs

Vous aurez besoin de :

  • Un cul de poule
  • Une spatule

  1. Commencez par zester l’orange dans le sucre, dans la cuve du batteur ou dans un cul-de-poule.
  2. Couvrez pour que le sucre se parfume bien, laissez reposer une dizaine de minutes.
  3. Ajoutez la farine et la levure au sucre.
  4. Ajoutez ensuite le beurre bien frais, coupé en parcelles. Si vous avez un robot, fouettez avec la feuille jusqu’à obtenir un mélange sableux. Si vous n’avez pas de robot, faites cela à la main en écrasant le beurre dans le sucre et la farine entre vos doigts. Vous pouvez également le faire à la spatule.
  5. Continuez en incorporant les jaunes d’oeufs et le jus d’orange.
  6. Finissez de rendre le mélange homogène en l’écrasant énergiquement avec la paume de votre main sur le plan de travaille. Ne travaillez pas trop la farine, ce geste s’effectue 2-3 fois maximum. Cela s’appelle fraiser la pâte pour la rendre homogène.
  7. Faites une boule, aplatissez-la, filmez-la et réservez-la au frais pendant 3-4h. Le repos au frais permet de développer les arômes. Le mieux est de faire la pâte la veille et de la laisser reposer toute la nuit. Si vous êtes vraiment pressés, le minimum est de 30 minutes afin que la pâte refroidisse assez pour être étalée facilement.
  8. Préchauffez votre four à 190°C.
  9. Une fois votre pâte bien reposée, aplatissez-la au rouleau entre deux feuilles de papier cuisson puis faites des cercles pour détailler les sablés. J’ai utilisé un emporte-pièce spécial mais vous pouvez très bien le faire avec un verre, par exemple, à la maison.
  10. Retournez vos sablés sur une plaque recouverte de papier cuisson en les espaçant légèrement pour ne pas qu’ils se collent à la cuisson. Les retourner permet d’avoir des sablés bien réguliers à la cuisson.
  11. Enfournez pour 10-12 minutes, surveillez-les bien, seul votre œil pourra vous dire si les sablés sont cuits. Attendez qu’ils durcissent à la sortie du four pour les manipuler sinon vous risquez de les casser.

sablés à l'orange

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Bûche poire chocolat (bûche pâtissière)

bûche poire-chocolat

Je vous propose une bûche poire chocolat. Cette bûche pâtissière est ultra-gourmande avec une mousse au chocolat noir et des poires caramélisées. Cette bûche est fondante à souhait et se dévore sans faim ! Pratique pour un dessert de fête. J’espère juste que vous ne comptez pas trop trop les calories ! Les étapes peuvent paraître un peu technique mais si vous suivez bien les étapes à la lettre vous allez vous en sortir c’est sûr.

Pour faire cette bûche, j’ai utilisé un moule en plastique Valrhona que j’ai trouvé chez Labo&Gato. Je l’ai coupé en deux puis j’ai imbriqué les deux parties l’une dans l’autre pour fermer la bûche. Ce moule est un moule à usage unique mais je l’ai utilisé plusieurs fois déjà et il tient toujours donc je suis plutôt contente car il ne coûte presque rien.


6-8 personnes – ∗∗ – 2hbuche poire chocolat buche patissiere

♦ Biscuit cuillère

  • 2 blancs d’oeufs (petits)
  • 37g de sucre
  • 30g de farine
  • 25g de maïzena
  • 2 jaunes d’oeufs
  • Sucre en poudre et cacao en poudre

♦ Mousse au chocolat

  • 200g de chocolat noir (Cacao Barry, Equateur à 76% pour moi)
  • 200g de crème
  • 2 petits oeufs
  • 80g de sucre
  • Un peu d’eau

♦ Poires caramélisées

  • 4 poires
  • 100g de sucre

♦ Décoration

  • 100g de chocolat noir

Vous aurez besoin de :

  • Un robot
  • Un thermomètre
  • Une poêle
  • Une maryse

[30min+15min de cuisson]
Commencez par le biscuit cuillère car il doit cuire et refroidir. Vous pouvez retrouver tous les détails de ce biscuit ici.biscuit à la cuillère de philippe Urraca
  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Montez une meringue française.
  3. Incorporez les jaunes d’oeufs puis la farine à la maryse.
  4. Etalez votre biscuit sur du papier cuisson, faites-le un peu plus grand que votre moule mais bien épais. Vous pourrez couper l’excédent après.
  5. Saupoudrez de sucre et laissez-le fondre avant de saupoudrer de cacao (ou d’une deuxième couche de sucre).
  6. Enfournez pour 12 minutes.

[15min+30min de repos]
Le montage de cette bûche se fait à l’envers, commencez alors par la coque en chocolat.
  1. Faites fondre le chocolat au bain marie (ou au micro-ondes 20 secondes par 20 secondes) sans jamais dépasser 20°C. Si tout le chocolat n’est pas fondu, continuez de mélanger, il va fondre avec le reste.
  2. Utilisez un pinceau pour chemiser votre moule à bûche. N’hésitez pas à faire une couche assez épaisse pour éviter qu’elle ne se casse au démoulage.
  3. Laissez prendre votre chocolat au congélateur.

[30min+15min de repos]
Continuez avec la mousse au chocolat.
  1. Dans un saladier, faites fondre votre chocolat au micro-ondes en procédant 30 secondes par 30 secondes pour ne pas le cuire.
  2. Gardez-le près de vous il va bientôt vous servir.
  3. Mettez vos oeufs dans la cuve du robot et fouettez à grande vitesse.
  4. Pendant ce temps, préparez le sucre dans une casserole et recouvrez-le d’un peu d’eau.
  5. Faites chauffer jusqu’à 121°C.
  6. Une fois cette température atteinte et les oeufs bien montés (ils doivent avoir une texture de ruban, c’est à dire qu’ils doivent retomber lentement en laissant une trace quelques secondes dans le bol), versez le sirop (sucre+eau) sur les oeufs en filet. Ne versez pas le sirop trop vite au risque de voir vos oeufs retomber.
  7. Fouettez jusqu’à refroidissement. Voilà vous avez réalisé une pâte à bombe.
  8. Versez votre chocolat sur votre pâte à bombe et méangez avec une maryse.
  9. Fouettez votre crème en chantilly.
  10. Versez votre chantilly dans le mélange chocolaté et incorporez-la délicatement à la maryse.texture pate a bombe
  11. C’est terminé ! Enfin presque, coulez votre mousse dans votre moule à bûche en la ramenant sur les bords avec une spatule pour éviter les bulles d’air entre le chocolat et la mousse.montage
  12. Conservez un peu de mousse pour recouvrir les poires.

[20min+4h de repos]
Il est temps de faire caraméliser les poires et finir le montage de la bûche.
  1. Epluchez et coupez les poires en cubes.
  2. Dans une poêle, faites fondre le sucre pour obtenir une belle couleur brune caramel.
  3. Ajoutez-y les poires et remuez pour les caraméliser. Le caramel va figer au contact des poires mais refondre au fur et à mesure que les poires vont cuire et rendre de l’eau.
  4. Une fois qu’elles sont bien fondantes, épongez les poires sur un papier absorbant et conservez le caramel dans une tasse.
  5. Placez vos poires dans le creu de la mousse.montage
  6. Recouvrez avec la mousse pour enfermer le liquide et éviter que les poires n’imbibent le biscuit en dessous.
  7. Placez le biscuit découpé aux bonnes dimensions et remettez le tout au congélateur pour faire figer la mousse.
  8. Sortez la bûche le matin de la dégustation et laissez-la décongeler au frais. Vous pouvez la décorer avec tout ce que vous voulez, je l’ai gardée toute nue pour plus de sobriété et de simplicité.

buche poire chocolat buche patissiere

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Chocolats fourrés au caramel au beurre salé

chocolats fourrés au caramel au beurre salé

Pour Noël il y a toujours quelqu’un à qui on offre des chocolats, soit parce que cette personne est ultra gourmande soit parce qu’on n’a aucune idée de quoi lui offrir d’autre. Dans tous les cas, depuis quelques années j’ai décidé de les faire moi-même et vous pouvez maintenant en faire de même. Je vous assure que le geste n’en sera que plus apprécié. Chez moi, le best seller sont mes chocolats fourrés au caramel au beurre salé alors pour cette première je ne pouvais pas passer à côté de cette association.

♥ Je vous conseille tout de même de prévoir plusieurs moules car le chocolat se travaille rapidement et en grande quantité.

♥ Diminuer la quantité de chocolat est risqué car la température augmenterait plus rapidement et serait plus difficile à gérer lors du tempérage.


4 personnes – ∗∗ – 2hchocolats fourrés au caramel au beurre salé

♦ Coques en chocolat

  • 300g de chocolat noir (Valrhona Caraïbe à 66% pour moi, je vous prépare (bientôt) un article sur le chocolat où je vous en parlerai plus en détails mais choisissez un chocolat noir que vous aimez c’est le plus important) 

♦ Caramel au beurre salé coulant

  • 150g de crème liquide
  • 200g de sucre
  • 50g de beurre salé

Vous aurez besoin de :

  • Moules de votre choix
  • Un thermomètre
  • Deux casseroles
  • Un cul-de-poule
  • Une spatule en bois

[20min+40min de repos]
Commencez par le caramel car il doit refroidir avant de le mettre dans les chocolats.
  1. Dans une grande casserole, faites fondre le sucre à feu doux.
  2. Dans une deuxième casserole, faites chauffer la crème pour la porter à ébullition.
  3. Une fois que le sucre a une belle couleur brune de caramel, ajoutez-y la crème liquide bouillante. Procédez petit à petit car la réaction est très impressionnante et risque de déborder de la casserole si vous versez en une seule fois.
  4. Ne laissez jamais du sucre cuire trop longtemps sinon il va brûler et ce n’est vraiment pas bon. Si votre crème n’est pas bouillante, retirez votre sucre du feu puis remettez-le lorsque la crème commence à bouillir.
  5. Si le sucre se fige au contact de la crème, laissez le mélange sucre-crème fondre doucement à feu doux.
  6. Une fois le mélange bien lisse, retirez-le du feu et mettez-y le beurre froid en parcelles. Mélangez le tout à la spatule jusqu’à dissolution complète du beurre.
  7. Réservez votre caramel dans un récipient propre, filmé au contact.

[1h+1h de repos]
Il est maintenant temps de tempérer le chocolat pour en faire de jolis bonbons bien brillants. Pour faire simple et efficace, le tempérage sert à rendre votre chocolat brillant (sous condition d’un autre facteur à voir après) mais permet surtout qu’il se tienne et ne fonde pas instantanément lorsque vous le prenez dans vos mains. Le choix des moules joue beaucoup sur le rendu brillant des chocolats. Les moules en polycarbonates sont idéaux et permettent un rendu parfait. MAIS ils sont bien sûr plus chers que les moules en silicone et tant que vos “clients” ne sont pas trop regardants sur le rendu final, le silicone suffit.
  1. Mettez votre chocolat concassé (ou en pistoles) dans un saladier posé sur une casserole avec un fond d’eau pour faire un bain marie.
  2. Préparez également un saladier plus grand avec un fond d’eau froide et des glaçons pour faire un bain marie froid/
  3. Chauffez votre chocolat jusqu’à 40°C-45°C maximum.
  4. Sortez le saladier du bain marie chaud et plongez-le dans le bain marie froid.
  5. Surveillez la température, le chocolat doit redescendre à 27°C.
  6. Remettez-le sur le bain marie chaud (pas besoin de rallumer le feu, la vapeur suffira) pour le faire remonter à 29°C-30°C, température à laquelle il est idéal à travailler.
  7. Coulez-votre chocolat dans votre moule et retournez-le sur le saladier pour en faire couler l’excédent. Vous pouvez également chemiser vos moules avec un pinceau mais faites attention à ce que la couche ne soit pas trop fine sinon vous aurez des difficultés au démoulage.
  8. Raclez votre moule avec une spatule (plus facile si elle est en métal) pour enlever l’excédent de chocolat et faire des bords propres.
  9. Faites prendre en congélateur le temps de couler le deuxième moule.
  10. Si vous avez peur que les coques soit trop fines, coulez à nouveau du chocolat dans votre moule. Remettez-le au congélateur avant de mettre du caramel.
  11. Lorsque le premier moule est pris, versez-y du caramel à température ambiante. Puis recouvrez de chocolat et raclez encore une fois. 
  12. Laissez prendre les bonbons au congélateur.
  13. Le caramel doit être à température ambiante ou froid sinon il fera fondre le chocolat déjà moulé.
  14. Procédez de même avec les moules suivants.
  15. Démoulez délicatement vos bonbons une fois qu’ils sont pris. Avec un moule en silicone, faites attention à ne pas les casser si la coque est trop fine. Avec des moules en polycarbonate, tapotez votre moule sur votre plan de travail en l’inclinant pour taper sur la tranche. Les bonbons se décollent tout seuls s’ils sont bien pris.

chocolats fourrés au caramel au beurre salé

Enjoy 🙂

Publié le Laisser un commentaire

Bûche glacée citron framboise

bûche glacée citron framboise

Allez je donne le top départ aux recettes de Noël. Et on commence avec cette recette de bûche glacée citron framboise pour aller avec la glace de mardi. L’association citron-framboise est vraiment un délice ! Et vous allez me dire “Mais comment fait-elle pour avoir des framboises au mois de décembre ?” Et bien j’ai congelé toutes les framboises du jardin que je n’ai pas utilisées cet été. Les framboises se gardent vraiment bien et on peut en manger toute l’année comme ça !

♥ Je prépare cette bûche sur 2 jours car je n’ai qu’une sorbetière et que le récipient doit être mis au congélateur 12h pour faire suffisamment de froid pour réaliser une glace.


6 personnes – ∗∗∗ – 48h

♦ Glace citron

  • 400g de lait
  • 2 petits jaunes d’oeufs
  • 90g de sucre
  • 70g de crème fraîche
  • 1 citron jaune
  • 1 citron vert

♦ Glace framboise

  • 400g de framboises
  • 40g de sucre
  • 150g de lait
  • 200g de crème liquide entière à 35% de matière grasse

♦ Meringue suisse

  • 125g de blancs d’oeufs
  • 250g de sucre

Vous aurez besoin de :

  • Un saladier
  • Une casserole
  • Un thermomètre
  • Une sorbetière
  • Un batteur électrique
  • Un mixeur plongeant
  • Un tamis

[15min+40min de turbine]
La veille préparez la glace à la framboise.
  1. Dans une casserole, faites chauffer les framboises et le sucre pour obtenir une compotée. Faites chauffer cette compotée jusqu’à la première ébullition.
  2. Mixez en ajoutant le lait et la crème liquide.
  3. Passez votre crème dans un chinois ou un tamis pour enlever les grains des framboises.
  4. Turbinez votre crème dans votre sorbetière ou votre turbine.
  5. Une fois la glace à bonne consistance, réservez-la dans une boîte hermétique au congélateur.

[20min+12h de repos]
La veille, préparez aussi la crème au citron pour faire la glace le jour même. Vous pouvez retrouver tous les détails de la recette ici.glace au citron de christophe adam
  1. Faites une crème anglaise avec le lait, les jaunes d’oeufs et le sucre parfumé avec les zestes du citron jaune.
  2. Ajoutez la crème fraîche et le jus des citrons une fois la crème anglaise refroidie à température ambiante.
  3. Filmez la crème au contact et réservez la au frais toute la nuit.
  4. Turbinez-la le lendemain une fois que le récipient de la sorbetière a bien pris au frais après la glace à la framboise.

[20min+1h de cuisson]
Le jour même, préparez la meringue suisse. Je fais une meringue suisse car elle résiste mieux à l’humidité qu’une meringue française.
  1. Préchauffez votre four à 100°C.
  2. Préparez vos œufs et votre sucre dans un saladier.
  3. Posez-le sur une casserole avec un fond d’eau sur feu doux pour réaliser un bain marie.
  4. Fouettez au batteur électrique tout en chauffant.
  5. Commencez à petite vitesse puis augmentez la vitesse en même temps que la température monte.
  6. Une fois que la température des blancs est entre 40°C et 45°C (pas plus) sortez-les du bain marie et continuez de fouettez à vitesse maximale jusqu’à refroidissement.
  7. Étalez une couche épaisse de votre meringue sur une plaque qui va au four, recouverte de papier cuisson. Vous pouvez pocher joliment ce qu’il reste de meringue pour faire des décorations après.
  8. Enfournez pendant 1h, surveillez votre cuisson, la meringue doit être entièrement cuite et craquante sinon elle deviendra molle et caoutchouteuse au contact de la glace.

[15min+4h de repos]
Une fois la meringue cuite et refroidie vous pouvez passer au montage.
  1. Quelques minutes avant, sortez les glaces du congélateur pour qu’elles ramollissent pour les manipuler plus facilement.
  2. Dans votre moule à bûche, placez votre glace au citron et lissez pour obtenir une surface plate.
  3. Disposez votre glace à la framboise dessus.
  4. Finissez par la meringue bien cuite.
  5. Laissez votre bûche congeler pendant quelques heures.
  6. Une fois démoulée, on verra apparaître des jolies couches. Je la laisse comme ça sans la décorer parce que je trouve que la simplicité a son charme. Et qu’on a déjà abattu pas mal de travail pour ce dessert qui sera mangé en quelques secondes !

buche glacee citron framboise

Enjoy 🙂